Chargement en cours, patientez...

Bois de chauffage et granulés / Bois compressé ou densifié

Bois compressé ou densifié

Utilisation et pouvoir calorifique

Utilisation

Le bois compressé peut être utilisé dans tous les poêles à bois, cheminées (avec ou sans insert) et dans tous les types de foyers ouverts ou fermés. Cependant, les bûches de bois compressé modifient vos habitudes de chauffage, elles contiennent peu d'humidité, elles ont donc moins besoin d'air pour se consumer. Un trop fort tirage entraîne souvent une combustion trop rapide. Il est souvent conseillé de contrôler les entrées d'air pour profiter pleinement du haut rendement calorifique du bois compressé.

La combustion va libérer la bûche de la pression subie dans sa fabrication. Elle se dilate légèrement, il est important de la positionner en arrière des chenets afin d'éviter qu'elle ne touche la vitre durant la combustion. Les bûches sont aisément sécables, lors du démarrage du feu, casser les deux premières bûches permet d'améliorer la rapidité de chauffe.

Le feu s'allume de la même manière qu'avec du bois de coupe, il suffit de disposer d'un allume feu et de petit bois, puis disposer les demi bûches compressées au-dessus des petits bois. Il est important de ne pas mettre trop bûches dans le foyer, le bois compressé libère plus de chaleur que le bois naturel.

Pouvoir calorifique

Le pouvoir calorifique indiqué sur les bûches de bois densifié est le PCI ou le PCS. De nombreux fabricants parlent de PC (pouvoir calorifique) sans préciser s'il s'agit du PCI (inférieur) ou PCS (supérieur). Ce dernier est toujours supérieur mais il ne correspond pas à la réalité, car come pour la combustion dugranulé de bois il tient compte de la chaleur latente de l'évaporation de l'eau qui n'est pas restituée dans un poêle ou une cheminée, contrairement à ce qui se produit dans une chaudière à condensation.

La durée de combustion d'une bûche de bois compressé dépend de sa qualité. Elle doit être uniquement en bois de feuillus, sec (entre 8 et 11% d'humidité seulement), de préférence densifiée par compression, pour le pouvoir de dilatation à la combustion. Un bois mal séché mobilise une part dispendieuse de ses calories pour évaporer l'eau qu'il contient. Par conséquent, plus le bois est humide, plus faible sera son pouvoir calorifique. Il est donc très conseillé de conserver le bois bien à l'abri de l'humidité.

Dans ces conditions, un bon feu continu suppose un rechargement du foyer toutes les 2 à 6 heures.

Plus techniquement, le PCI est une unité de mesure pour calculer la chaleur de combustion d'un matériau combustible. Il peut se traduire en Kilojoule par kg (kJ/kg) ou en Kilowatt par kg (kW/kg).

      1. - 1,7 kWh/kg à 60 % d'humidité ;
  1. - 4,0 kWh/kg à 20 % d'humidité ;
  2. - 4,4 kWh/kg à 11 % d'humidité.

La densité du bois étant variable, le pouvoir calorifique varie fortement.

Le bilan énergétique du bois compressé est positif, à la différence de celui des combustibles fossiles ou de l'électricité, qui est toujours négatif. Cela signifie que la bois densifié requiert peut d'énergie pour sa production. Ainsi, 1 unité d'énergie consommée pour la production, en restitue 6 à la consommation en bois granulé ; il en restitue 15 en bois déchiqueté.

Les essences

Les essences de bois sont classées en 2 grandes familles selon leur densité :

  • Les feuillus durs : chêne, hêtre, frêne, châtaignier, charme, noyer, acacia, arbres fruitiers, etc.
  • Les résineux : l'épicéa, sapin, pin, mélèze et les feuillus tendres : peuplier, saule, aulne, bouleau...

Les feuillus durs sont les plus appréciés dans les cheminées « ouvertes » pour le spectacle des flammes, à l'exception du châtaignier qui oblige l'utilisation d'un pare-feu, car il éclate et produit de multiples étincelles.

Les résineux ainsi que les feuillus tendres brûlent plus vite, ils sont appréciés pour leur température élevée lors de la combustion, ce qui améliore le rendement des appareils et donne une montée rapide de la température. C'est le cas de la combustion du granulé. L'énumération suivante présente les caractéristiques des principales essences.

  • Le sapin et l'épicéa ont le même pouvoir calorifique, mais le sapin produisant moins de résine, il génère moins d'étincelles.
  • Le pin et le mélèze sont de très bonne qualité, mais sont moins répandus.
  • Le bouleau est souvent utilisé comme bois de chauffage pour les cheminées, car il donne une belle flamme souvent bleutée. Mais il brûle relativement rapidement.
  • Le hêtre est considéré comme le bois de chauffage idéal car il donne une belle flamme et de bonnes braises ; il possède un très haut pouvoir calorifique. Son odeur est très appréciée, c'est pourquoi le fumage de certaines denrées alimentaires est fait principalement sur bois de hêtre.
  • Le chêne a de multiples intérêts. Il donne de bonnes braises et son pouvoir calorifique est encore plus élevé que celui du hêtre et la combustion est la meilleure. Mais le chêne contient beaucoup de tanins, il nécessite donc une bonne aération. Il est donc bien adapté pour les fours, mais l'ai moins pour les cheminées ouvertes.
  • Le charme, comme le chêne, a un très haut pouvoir calorifique. Il donne une belle flamme et brûle longtemps. Il est idéal pour les cheminées ouvertes car il produit peu d'étincelles.

Les caractéristiques de ces différentes essences, se répercutent naturellement sur celles des bûches de bois compressé qui ne sont constituées que de leur sciure.

La livraison du bois compressé

Livraison à domicile

Certains fournisseurs proposent la livraison des bûches de bois compressé à domicile. Ces livraisons à domicile peuvent avoir lieu au portail de votre propriété par camion. Dans ce cas, l'accès doit être d'une largeur supérieure à 3m et la plateforme de stationnement doit être plate, sans pente et lisse (non bitumé), pour permettre l'utilisation d'un transpalette. Le délai de livraison est de 3 à 5 jours sur rendez-vous. La livraison par camion peut aussi être conjuguée à l'utilisation d'un chariot élévateur. Pour ce mode d'approvisionnement, il faut compter un délai de 3 à 7 jours sur rendez-vous.

La livraison à domicile peut aussi être réalisée par un petit fourgon qui pourra s'approcher au plus près de votre lieu de stockage. Les bûches sont ensuite transportées manuellement. Le délai de livraison est également de 3 à 5 jours sur rendez-vous. Le rangement à domicile peut aussi être envisagé.

Retrait du bois dans un point retrait

Pour plus de liberté, vous pouvez aussi choisir de prendre possession de vos bûches de bois densifié dans un des points retraits que sont à votre disposition. Quelques heures après l'enregistrement de votre commande, vous recevrez un e-mail vous indiquant que votre commande est disponible dans le dépôt que vous avez préalablement choisi. L'e-mail vous indiquera les heures d'ouverture et vous fournira un plan d'accès.

Vous pourrez retirer la marchandise sans rendez-vous, en une ou plusieurs fois, mais dans la même journée. Le personnel du dépôt ne pourra pas aider le chargement de votre véhicule. Si votre véhicule le permet, le chargement peut être réalisé avec le chariot élévateur du point retrait. Le délai de livraison par le biais du point relais est très rapide, puisqu'il est d'une ½ journée.

Conseils

Conseils d'achat

Certains fournisseurs garantissent les prix et la régularité des approvisionnements. Toutefois, la très vive croissance de la demande, impose quelques précautions. L'hiver et plus particulièrement les premiers froids, sont naturellement des périodes de très fortes demandes. Sans oublier que des commandes en plus gros volumes, permettent d'obtenir de meilleures conditions tarifaires.

Pour éviter les éventuelles ruptures de stock, qui peuvent retarder les livraisons, il est recommandé de passer commande avant le lancement prévisible du chauffage. Il faut au moins disposer d'un stock de sécurité en cas de froid précoce ou de retards dans les livraisons.

Il ne faut pas oublier non plus que, comme tout transport de marchandises, la livraison peut être perturbée par des conditions climatiques défavorables (verglas ou neige), qui sont généralement concomitantes avec les jours de forts besoins en chauffage.

Utilisation

Les bûches, bûchettes, briques, briquettes, granulés ou pellets de bois compressé peuvent alimenter manuellement le feu. C'est le plus souvent le cas pour les anciens appareils de chauffage au bois des habitations individuelles. Ce mode d'approvisionnement est un peu contraignant, mais pour certains utilisateurs, il peut aussi être un plaisir.

Pour l'alimentation énergétique du foyer, la tendance actuelle est à l'utilisation d'appareils de chauffage à approvisionnement automatisé du foyer. Avec l'automatisation le chauffage au bois devient aussi simple qu'avec une chaudière au fuel ou au gaz. L'alimentation automatique peut être faite à partir d'un réservoir ou d'un silo de stockage, dont le volume utile représente entre 70 et 80 % du volume total. Certains appareils fonctionnent avec une alimentation semi-automatique, offrant une autonomie de quelques jours.

Les appareils de chauffage au bois

Les différents appareils

Cheminées

Les bûches de bois compressé sont naturellement utilisables dans les cheminées traditionnelles, dites à foyer ouvert. Pour les utilisateurs, le feu de cheminée est un moyen de chauffage au rendement énergétique assez pauvre. Cependant pour les amoureux du bon feu, c'est un équipement qui apporte de la vie dans la maison.

Cette sensation de vie s'explique par la beauté des flammes et des braises, comme par le bruit de la combustion. Le fait qu'il faille régulièrement réapprovisionner le foyer ou moduler la ventilation, créer une animation supplémentaire, pour les personnes disponibles. Pour les occupants peu ou pas disponibles, la cheminée à foyer ouvert peut devenir une contrainte, si c'est le seul moyen de chauffer la maison. La fumée peut aussi être gênante en cas de mauvais tirage.

Inserts

Les inserts sont des équipements de chauffage qui viennent se positionner dans une cheminée. Les inserts ou foyers fermés sont venus corriger les inconvénients des foyers ouverts, en matière de réapprovisionnement et de fumée. Les bois compressés (bûches, bûchettes, briques, briquettes, granulés, pellet) sont particulièrement indiqués pour ce type de matériels.

Ces combustibles densifiés renforcent le coté propreté des inserts, grâce au conditionnement proposés. Le pouvoir calorifique de ces bois est rehaussé par l'absence de déperdition de chaleur obtenue par les foyers fermés. Tous les types d'inserts peuvent convenir.

Poêles à bois

Tous les types de bois compressé ou densifié sont utilisables dans les poêles à bois. D'un point de vue techniques les avantages de l'utilisation de ce type de combustibles sont les mêmes que pour les inserts, puisque ce sont aussi des foyers fermés. Les poêles modernes peuvent être posés sur toutes sortes de supports ou à même le sol. Traditionnel, classique ou résolument moderne, le poêle à bois réchauffe et meuble la maison.

Parmi les différents types de poêles figurent :

  • Les poêles à convection, qui produisent de l'air chaud, qui sera réparti dans les pièces par des conduits. Ils sont plus rapides que le poêle à rayonnement ou celui à longue inertie. Les poêles traditionnels en acier ou en fonte sont représentatifs de cette catégorie d'appareils.
  • Les poêles à rayonnement sont des appareils de chauffage basse température, qui transmettent la chaleur qu'ils produisent à des masses (le poêle, les murs…), qui le rendent à la pièce. Il n'y a pas de brassage de poussières, l'air n'est pas asséché et la température est mieux répartie. L'inconvénient des poêles à masse c'est qu'ils coûtent plus cher. En outre, l'installation doit être parfaite, pour éviter les émanations. Ils peuvent être en pierres maçonnées, en faïence ou en vitrocéramique.
  • On trouve également des poêles à post-combustion ou poêles à double combustion, et les poêles à combustion inversée ou descendante.

Chaudières

Les constructeurs de chaudières à bois ont réussis à allier design modern et aspect traditionnellement chaleureux. Les chaudières à bois compressé peuvent être utilisées comme équipement de chauffage principal ou appareil de chauffage d'appoint. Les différents modèles permettent de satisfaire toutes les demandes.

Les chaudières à bois dites à combustibles solides ont, selon les modèles, une puissance allant de 3 à 170 KW. Les innovations, notamment en matière de matériaux, permettent des rendements élevés (jusqu'à 90%) et un confort d'utilisation en constante amélioration (optimisation des chargements et de leur fréquence portes agrandies, régulations pour le pilotage…). Des chaudières à bois sont prévues pour chaque combustible (bûches, bûchettes, briques de bois, briquettes de bois, bois compressé, bois densifié, granulés ou pellets…).

Choix d'un appareil de chauffage

Les dimensions et esthétisme

Les dimensions et la forme d'un appareil de chauffage bois, dépendent du volume à chauffer, de la géométrie de la pièce et du style de son architecture et de sa décoration. Les nouveaux appareils de chauffage au bois compressé se caractérisent par un excellent rapport volume/performances. L'esthétisme tient aux appareils eux-mêmes et à leur placement dans la zone à chauffer.

Ils peuvent être placés « plein champ », ou au contraire collés à un mur, dans un angle ou bien sûr insérés dans la cavité d'une cheminée. Compte tenu de la large gamme des modèles proposés, il est possible d'opter pour un aspect très traditionnel ou pour un design très moderne. Ces équipements peuvent désormais apporter une plus value esthétique par eux-mêmes, alors que les modèles « antiques » étaient pour le moins inélégants.

Le rendement

Comme nous l'avons indiqué ci-dessus le rendement du chauffage au bois, et en particulier du bois compressé ou même du pellet, est la résultante de plusieurs facteurs. Le premier facteur tient au degré de séchage du bois. De ce point de vue, s'il est stocké dans un endroit sec, le bois compressé est optimisé, ce qui n'est pas toujours le cas des bûches de bois de coupe, qui peut avoir un fort degré d'humidité s'il est récent.

Le second paramètre déterminant le rendement, c'est l'essence du bois. Pour éviter les redites, le lecteur est invité à se reporter sur ce point au paragraphe qui traite spécialement des essences de bois de chauffage. A titre indicatif, pour comparer le pouvoir calorifique (chaleur de combustion), en donnant une note 10 au charme, on aurait les notes suivantes pour les principaux autres bois de chauffage : chêne (9,9), frêne (9,2), érable (9,1), bouleau (8,9), orme (8,4), hêtre (8) et sapin (7). Parmi les bois de nos régions, c'est le peuplier (5) qui offre le moins bon rendement.

Le dernier paramètre du rendement tient à la qualité de l'appareil de chauffage lui-même. De ce point de vue, la performance est tributaire du rapport qualité/prix. Il ne faut pas perdre de vue le fait que l'achat d'un appareil de chauffage est un investissement durable. Compte tenu de sa durée de vie, une différence de rendement apparemment faible, peut au bout du compte, représenter un différentiel de consommation très significatif. Une petite économie à l'achat, peut donc coûter cher en manque à gagner sur le retour sur investissement.

Prix

Les prix du bois densifié indiqués ci-dessous sont des prix moyens et seulement indicatifs, car comme pour tous les combustibles, le prix du bois compressé varie selon les quantités commandées, les périodes de l'année et les régions.

Pour satisfaire les besoins des consommateurs et les différents types de chauffages, le bois compressé peut se présenter sous les 4 formes suivantes, en vrac ou en packs :

  • Les bûches rectangulaires ou rondes.
  • Les bûchettes, briques ou briquettes de bois compressé.
  • Les plaquettes, sont constituées de bois déchiqueté et fournies sous forme de copeaux.

Pratiques pour les chaudières, leur prix dépend des quantités.

  • Les granulés ou pellets, sont faits de bois aggloméré et compressé.

Chez Simplyfeu, le pack de 5 bûches jour est à 5 €, le stère (24 packs) est à 78 €, soit environ 300 € la tonne. Les allumes feu, naturels et sans odeur sont vendus 3,60 € les 20 pièces.

Il convient également de noter la mise sur le marché des bûches de nuit ou briques de bois nuit, qui assurent 6 à 8 heures de braises, grâce à leur combustion lente. Le pack de 12 briquettes est à 9,50 €, le ¼ de palette (21 packs) est à 100 €. La tonne est proposée entre 365 et 400 €.

Avantages et inconvénients

Avantages

Au plan écologique

Les avantages du chauffage au bois compressé rejoignent ceux de l’utilisation du bois de chauffage brut. En vous chauffant au bois, vous contribuez à la lutte contre le réchauffement climatique. La combustion du bois n’augmente pas la quantité de CO2 dans l’atmosphère. La briquette de bois compressé est issue du recyclage de l’industrie du bois.

Comme nous l’avons signalé plus haut, le bilan énergétique du bois compressé est très nettement positif, à la différence de celui des combustibles fossiles ou de l’électricité, qui est négatif.

La combustion du bois est sans dommage pour notre planète, avec moins de goudron, moins de cendres et bien moins de polluants. Préférer se chauffer à la briquette de bois compressé c’est consommer une ressource renouvelable. L’utilisation du bois compressé diminue les importations de combustibles.

Au plan de la commodité

La briquette de bois compressé vous laisse plus de souplesse dans l’approvisionnement. Vous avez un bois utilisable toute l’année et dans les meilleurs conditions. Grâce à son pouvoir calorifique, le bois compressé répond à tous vos besoins quel que soit votre appareil : poêle, insert, foyer fermé, foyer ouvert, cuisinière, poêle à accumulation ou chaudière.

Il est plus facile à stocker que le bois traditionnel. Ce combustible écologique fait moins de saletés, que le bois de chauffage brut. Il est aussi plus facile à transporter vers l’appareil de chauffage. Il offre enfin toute une panoplie d’essences disponibles.

Au plan financier

Le principal avantage du chauffage au bois c’est son excellent rapport qualité/prix. Le bois de chauffage compressé offre le même avantage. A une époque où le budget des ménages est pris en tenaille entre la hausse incessante de tous les autres modes de chauffage et la crise économique, le chauffage au bois devient incontournable pour une bonne gestion du budget familial.

L'apparition sur le marché d'appareil de chauffage au bois de plus en plus performants, renforce l'attrait économique du bois de chauffage. La concurrence entre les fabricants de ces équipements permet en outre une baisse sensible de leur prix. Le bois reste et demeurera le moyen de chauffage le plus économique pour les ménages et les collectivités. Signalons au passage que le choix du chauffage au bois, permet de réduire les importations des énergies fossiles (pétrole et gaz) et donc de baisser le déficit commercial de notre Pays vis-à-vis de l'étranger.

Il convient de noter que des aides à l’investissement peuvent être obtenues dans certains cas. Ces aides qui sont sujettes aux variations des politiques budgétaires, peuvent être les suivantes :

  • Crédit d'impôt soumis à conditions ;
  • Subvention par l'ANAH (Agence Nationale pour l'Amélioration de l'Habitat), sous conditions de ressources ;
  • Aides régionales ou départementales, dans certaines régions.

Inconvénients

Disons-le d'emblée, les inconvénients du chauffage au bois compressé sont mineurs. C'est encore plus vrai si l'impératif de prix est déterminant pour le consommateur. Par rapport à l'électricité et au gaz de ville, le chauffage au bois nécessite un espace de stockage et de la manutention.

Le bois de chauffage doit aussi être conservé au sec. Les résidus de la combustion doivent être éliminés manuellement. La manutention des bûches et le nettoiement des appareils sont sources de salissures et de poussières. Comme la plupart des modes de chauffage, ce procédé nécessite une bonne aération des bâtiments.

La comparaison avantages/inconvénients démontre que l'utilisation de bûches de bois compressé est très avantageuse. L'envol des coûts autres combustibles ne peut qu'augmenter durablement les nombreux avantages de ce type de chauffage au bois.

Définition et historique

Définition

Les bûches de bois compressé sont fabriquées avec de la sciure récupérée dans les scieries. Ladite sciure est issue de la première transformation du bois : tels que le chêne, le hêtre, le frêne ou les résineux, sans additif ni liant. C'est un nouveau combustible 100% naturel, traditionnellement, le plus utilisé pour le chauffage en raison de son pouvoir calorifique et de sa durée de combustion.

Les scieries sont organisées pour séparer les produits dits « connexes », au premier rang desquels figurent les sciures. Autrefois ces sciures étaient brûlées ou simplement délaissées. Aujourd'hui, elles permettent la production de bûches de bois compressé.

Historique

Au moyen Âge, les cheminées, caractéristiques par leur grande hauteur et profondeur, constituaient l'unique moyen de chauffage. On mettait des arbres entiers dans ces foyers. La consommation du bois de chauffage a longtemps été le seul combustible disponible dans notre pays. Le bois servait à la fois au chauffage et à la cuisson des aliments.

La bûche de bois compressé est d'invention récente, puisqu'elle apparaît aux Etats Unis d'Amérique, à la suite du premier choc pétrolier. L'idée est venue d'utiliser les déchets des scieries (sciures et/ou chutes de bois) pour en faire un combustible concentré, facile à transporter et à stocker. Vers les années 80, les premières industries spécialisées ont vu le jour sur la côte Nord-Est des USA dans cette région très riche en bois. Depuis quelques années, avec le renchérissement incessant des combustibles fossiles et la prise de conscience écologique, le bois de chauffe est devenu très économique et tendance. Toutes les conditions sont actuellement réunies pour que ce renouveau soit durable. Vous aussi, profitez-en vite.

Sur le même sujet :

Informations sur les granulés de bois / pellets

Pourquoi Simplyfeu ?

Procédure retrait marchandises

Allumage feu avec des bûches compactées

Taux de TVA sur les combustibles bois

Connaître le point de retrait le plus proche

Le point retrait est-il un service gratuit ?

Documents nécessaires pour le retrait

Transport du bois compressé

Fixation des dates de livraison

Droits d'auteur protégés par les articles L. 111-1 et L. 123-1, du code de la propriété intellectuelle.