Code Postal
Code postal
Mon Dépôt
Note du dépot
 Qu'est-ce que c'est ?

Pour afficher les stocks en temps réel, nous avons besoin de connaître le dépôt le plus proche de chez vous

Choisir mon dépot

Bois de chauffage - Granulés /Info et conseils /Séchage artificiel du bois

Séchage artificiel du bois

Le séchage artificiel est une solution pour accélérer le séchage du bois. Il consiste à sécher en quelques jours ou semaines le bois à un taux d’humidité déterminé à l’avance. Cette méthode requiert l’usage d’un séchoir industriel. Découvrons ensemble ce qu’il faut savoir sur ce mode de séchage.

Principe du séchage

Le but du séchage artificiel est de faire descendre le taux d’humidité d’un bois en évaporant l’eau par chauffage. Mais, comment faire sécher du bois rapidement avec ce procédé ? En suivant ces 3 étapes : 

- Le premier consiste à préparer le bois pour le séchage. Ce dernier est coupé en petites bûches, puis on procède à la définition de la température idéale à laquelle le bois sera réchauffé avant le début du séchage (montée en température douce). Lorsque la température voulue est atteinte, le séchage peut commencer. 

- Durant cette deuxième étape, le séchoir maintiens la température a l’intérieur de l’étuve de manière a ce que le taux d’humidité dans le séchoir soit constant. Cette étape a une durée variable car elle dépend totalement dru degré d’humidité du bois qui est en rentré, il dure 1 à 4 semaines.

- Enfin dans la dernière étape dite d’équilibrage, le bois va être dégagé du four et stocké dans un endroit pour sécher à l’air libre entre 1 à 2 semaines.

Avantages et inconvénients du séchage artificiel

Le temps de séchage bois de chauffage est largement réduit par rapport à la méthode naturelle. Grâce à cette technique, il est possible d’avoir du bois sec sans fentes et sans défaut, et ce en quelques semaines seulement.  Les bois ne rétrécissent pas durant le temps de repos. La qualité du bois est donc assurée avec ce procédé. Le taux d’humidité des bûches obtenues est de 15 à 20% pour offrir le meilleur rendement énergétique lors de la combustion dans un appareil de chauffage. Ce séchage industriel est également un gage de qualité, car le taux d’humidité peut être garanti et le bois reste propre sans risque de pourrissement lié a une durée de stockage des bûches trop longue. 

L’inconvénient se situe au niveau du coût du séchage, qui est plus onéreux par rapport à la méthode naturelle. Les risques d’incendie sont également élevés. En outre, plusieurs déformations peuvent apparaître suite à un mauvais séchage artificiel. La présence de fentes en bout peut être constatée après le séchage rapide. Certaines essences comme lehêtre ou le chêne peuvent avoir des gerces en surface.

Le séchage reste cependant économiquement viable car il élimine les montants financiers important qui doivent être immobilisés dans un stock de bois en attente de séchage, potentiellement 2 à 3 ans de stocks et dans l’infrastructure d’espace couvert nécessaire au stockage.

Types de séchages artificiels

Il y a le chauffage par étuvage qui consiste à éliminer la sève des bois à l’aide d’une vapeur d’eau et à envoyer ensuite de l’air chaud pour descendre le taux d’humidité des bois de chauffage. Il existe également un séchage via la ventilation. Le bois devient sec au bout de 8 à 10 semaines. La ventilation consiste à faire passer dans le séchoir un courant d’air chaud (séchage solaires entre autre). On peut également trouver des séchages par sels chimiques, par infra-rouge ou par four, mais ces séchages sont rares.