Code Postal
Code postal
Mon Dépôt
Note du dépot
 Qu'est-ce que c'est ?

Pour afficher les stocks en temps réel, nous avons besoin de connaître le dépôt le plus proche de chez vous

Choisir mon dépot

Bois de chauffage - Granulés /Info et conseils /La norme NF bois de chauffage

La norme NF bois de chauffage & granulés

NF est une certification française permettant aux fabricants et consommateurs d’attester de la conformité d’un produit ou d’un service par rapport aux normes et spécifications techniques mentionnées dans un document normatif. Cette norme s'applique au bois de chauffage et pellets.

NF bois de chauffage

Dans le secteur de l’énergie-bois, le marquage NF 332 – Bois de chauffage est une marque volontaire garantissant la qualité des bûches de chauffage en vente par les professionnels. Délivrée par AFNOR, cette marque porte le logo de la certification NF, qui certifie que le combustible présente tous les critères de qualité des normes françaises, européennes et internationales. L’étiquette NF Bois de chauffage fournit donc des informations permettant aux consommateurs d’évaluer la qualité du bois en vente.

La présence de la marque NF Bois de chauffage sur un combustible signifie qu’il y a respect :

De la quantité de bois livrée

L’unité utilisée pour exprimer la quantité de bois livrée est le m3 apparent (et non le stère qui n'est plus une unité officielle).

Pour la livraison en vrac via une benne ou un container, le volume variera en fonction des de la longueur des bûches fendues. Pour une buche de 50 cm, par exemple, le volume apparent en m3 sera de 0,8 alors qu’une bûche de 1 m aura un volume apparent de 1 m3. Cependant, leur équivalence en stère est toujours de 1.

Dans le cas d’une bûche conditionnée sous forme de palette, de filets ou de cartons, la quantité est exprimée en litre ou en dm3.

De la classe d’humidité

Cette humidité du bois ou masse humide est classé en trois groupes. Chaque groupe figure dans une classe d’humidité H1 ou H2. H1 désigne les bois sec prêt à l’emploi avec un taux d’humidité inférieur à 20%. H2 signifie que le combustible a un taux d’humidité supérieur à 20%, et qu’il doit être stocké avant d’être utilisé. Cette mesure est vérifiable avant toute livraison au moyen d’un humidimètre.

Lors du calcul du pouvoir calorifique conventionnel d’un bois, on tiendra compte du taux de 20% pour les H1 et du taux de 35% pour les H2.

Du groupe d’essence

L’essence de bois utilisé est bien dans le groupe d’essences mentionné par le vendeur. En général, le bois figure dans l’un des trois groupes :

            G1 (dur) qui rassemble les feuillus à haut pouvoir calorifique comme le chêne, le charme, le hêtre, le frêne ou l’orme

            G2 (semi-dur) qui se compose d’essences comme le merisier, le robinier, le châtaignier et autres arbres fruitiers

            G3 (tendre) qui désigne notamment le bois des peupliers, des trembles, des saules ou encore des bouleaux.

NF pour les granulés

Les pellets avec la nouvelle norme NF doivent répondre à plusieurs caractéristiques centrées autour du taux d’humidité, du taux de cendres, de la quantité de fine, des dimensions des grains (granulométrie), du pouvoir calorifique inférieur (PCI), de la résistance mécanique, et des teneurs électrolytes (chlore, azote, souffre, chrome, nickel, zinc, etc.

Le NF Biocombustibles solides est la nouvelle norme connue en France. Délivrée par l’AFAQ AFNOR, le référentiel de certification de cette norme se compose notamment des règles générales de la marque NF et des certifications de FCBA. La NF Biocombustibles est attribuée aux granulés d’origines ligneuses et herbacées sans traitement chimique. Outre ces pellets, les briquettes biocombustibles, les bûches de bois feuillus tempérés et les briquettes de charbon de bois peuvent aussi se voir attribuer cette norme NF.

Notons que les granulés peuvent aussi avoir les certifications Din Plus et EN plus, qui comme la norme NF, est une référence à la norme européenne ISO 17225-2. Des contrôles réguliers sont effectués par les organismes de certification pour s’assurer que les combustibles proposés par les producteurs gardent leur performance.