Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Charbon pour Forge

 
bois de chauffage compresse
briquettes de bois densifie de nuit
Allume feu ecologique laine de bois
granules de bois certifie DIN+

Il existe plusieurs types de combustibles pour la forge. Outre le gaz, il y a le charbon de terre et le charbon de bois. Bien sûr, le forgeron peut choisir le type de charbon qui lui convient, selon le résultat qu’il recherche. Le choix dépend donc de plusieurs critères que nous verrons dans cet article, pour vous aider à faire le meilleur achat de charbon forge au meilleur prix.


Les caractéristiques des charbons pour forgeron

Charbon de bois pour forge utilisé dans une forge artisanale

Le travail de la forge à chaud nécessite un savoir-faire absolu. Mais il faut aussi avoir les bons outils pour avoir meilleur rendu dans ce que le forgeron souhaite réaliser. Le premier élément dont il a besoin est le charbon spécial pour la forge. L’essentiel est la combustibilité du charbon, car, pour travailler le fer, il faut que le charbon puisse émettre le maximum de température afin de chauffer intensément les grosses sections de métal, tout comme les petits morceaux. Le charbon doit également retenir convenablement la chaleur, car le travail d’un forgeron professionnel peut durer plusieurs heures. Pour un meilleur résultat, il faut aussi penser à acheter un charbon épuré qui ne laisse pas trainer des poussières sur le plan de travail. Bien sûr, le charbon laissera des cendres, mais cela ne doit en aucun cas gêner le travail du forgeron. Selon la nature du charbon, houille de forge ou coke métallurgique, ou encore le charbon de bois de forge, l’homogénéité est aussi un critère primordial pour faciliter le travail et avoir un résultat de qualité.


Charbon pour forgeron : les différents types

Le Charbon de Bois spécial forge

Le charbon de bois de forge est fabriqué avec un bois dur. On peut par exemple utiliser le hêtre, l’olivier ou le chêne. Le bois passe à une combustion partielle dans un milieu préalablement préparé, de façon à ce que le taux d’oxygène présent puisse faire partir les matières volatiles présentes dans le bois et faire place au carbone. Le charbon de bois pour forge nécessite du bois ou des buchettes faisant 6 à 8 cm de diamètre. Le diamètre ne doit pas être trop important, car la carbonisation risque de durer plus longtemps et il n’aura pas une belle esthétique. La combustion doit être modérée et il faut donc contrôler l’aération du milieu où les bois sont travaillés.

Les critères à prendre en compte lors de l’achat sont le taux d’humidité du charbon qui doit être moindre pour une combustibilité parfaite. Il faut aussi voir le taux de cendre émis par le charbon ainsi que son pouvoir calorifique. Selon votre besoin, commandez des charbons d’une masse volumique adaptée. Sachez aussi que la dimension du charbon de bois forge est importante pour faciliter le travail. L’objectif est d’allumer facilement le feu et d’obtenir une braise à forte température.

Le charbon de forge calibre 10/20

Charbon de forge calibre 10/20

Il s’agit de charbon précautionneusement travaillé de façon à obtenir des formes et des tailles homogènes. Le calibre n’a aucun effet sur la puissance calorifique, mais si vous avez par exemple des boulets, vous aurez plus de mal à l’allumer à cause de sa grosseur. Par contre, si vous optez pour des charbons de bois de toute petite taille, ils vont rapidement se tasser, voire se réduire en cendre. De ce fait, l’oxygène qui circulera entre les charbons sera aussi réduit, d’où la petite quantité de flamme.

Le charbon de forge calibre 10/20 est de taille moyenne, il est idéal pour des petits travaux. Par contre, il reste très flambant grâce à l’homogénéité de toutes les pièces, et la chaleur qui s’en dégage est de forte température. Fabriqué en houille, ce charbon peut offrir un résultat parfait avec de belles courbes. L’essentiel est toujours le fait que le charbon soit propre et ne dégage pas beaucoup de cendres. Pour la houille, il est indispensable de demander à votre fournisseur si elle est fabriquée à base de phosphore ou de soufre qui sont des composants néfastes pour la santé du forgeron et pour la dureté du métal. N’oubliez pas les points à vérifier : humidité, taux de cendre, masse volumique, pourvoir calorifique. 

Le coke métallurgique

La coque provient de la calcination de matière minérale, donnant du carbone combustible. Il a la forme non homogène avec des granules sur sa surface, ainsi que des petits pores visibles. Le coke résulte d’un long travail à une température très élevée jusqu’à 1000°C. La houille est travaillée dans un four spécial pour en dégager les matières volatiles. La transformation de la houille s’appelle la cokéfaction. Le prix de ce charbon forge est plus élevé du fait qu’il ait nécessité plusieurs précautions dans sa transformation. Le coke devient souple à une certaine température, selon sa taille. Le coke est surtout utilisé pour fondre le fer. Le coke est donc couteux, mais son prix est justifié par ses propriétés efficaces.