Procédé de fabrication des granulés de bois

Également connus sous l’appellation pellets, les granulés de bois sont des combustibles provenant du compactage des sous-produits du bois comme la sciure. On les utilise surtout pour les poêles et les chaudières. Très prisés depuis longtemps dans les pays comme l’Allemagne ou la Suède, leur utilisation en France a très fortement augmenté ces dernières années, ce qui a amené la création de nouvelles usines en France.

Les granulés de bois se distinguent par leur faible taux d’humidité, moins de 10 %. Cela permet d’obtenir une combustion et une production de chaleur optimales. De plus, les pellets dégagent uniquement des gaz, sans fumée. Ils possèdent aussi un bon rendement énergétique grâce à un pouvoir calorifique d’environ 5 kWh. Mais le principal atout du pellet est que l’approvisionnement du poêle à bois se fait de manière automatique. Nul besoin de remettre du bois toutes les heures.

Il est nécessaire d’installer des appareils spécifiques pour les utiliser. Soit des poêles a pellets pour pour un chauffage d’appoint ou le chauffage principal de maison peu énergivores, soit une chaudière a granulés de bois pour un chauffage central. L ‘installation de poêles et de chaudières à granulés donnent très souvent accès à un crédit d’impôt.

Les pellets sont livrés en sac sur palette, en vrac ou en « big bag ». Le prix est d’environ 260 à 300 Euros la tonne, ce qui en fait comme tous les combustibles bois energie un combustible très économique.schema-fabrication-pellets-production-granules-bois-simplyfeu

Le processus de fabrication

La fabrication des granulés de bois est un processus automatisé, de grosse capacité, qui se déroule en suivant des étapes suivantes:

  • Récupération de plaquettes de bois soit directement depuis des coupes en forêt, soit en sortie d’une usine de production de produit bois (parqueterie, fabrication de palettes, etc..) et stockage sur des silos intérieurs ou extérieurs (1)
  • Le broyage du bois dans le silo à sciure (3)
  • Le séchage (6) à l’aide d’une énergie verte si possible, généralement une chaudière biomasse (7 et 8) alimentée par les résidus de bois de moindre qualité tel que les écorces (8)
  • Une centrale de cogénération peut être intégrée au processus de production de chaleur pour le séchage, permettant ainsi de produire de l’énergie lors de cette même étape (hors schéma)
  • Séparateur cyclonique des sciures (vs vapeur – 9)
  • Criblage fin (10) et stockage dans le silo à sciure sèche (11)
  • Production des pellets, dans la presse à granulés (12)
  • Refroidissement et tamisage pour contrôler les pellets (13)
  • Stockage des granulés dans le silo final (14)
  • Dépoussiérage final (15)
  • Chargement en vrac dans des camions (16) ou envoi vers la chaine de packaging pour produire les granulés en sacs (hors schéma)
  • Note: Tout au long du processus, les particules fines, des pellets non conformes sont trié et recyclés pour etre réintégrés en tant que matière première)

Le but est d’obtenir un granulé d’un diamètre de 6 mm pour les poêles et 8 mm pour les chaudières industrielles, qui respecte un cahier des charge stricte en grande partie dicté par les normes.

Les normes de granulés

Pour assurer une combustion optimale dans tous les appareils de chauffage au bois (plusieurs centaines de marques différentes), les granulés doivent respecter des caractéristiques qui ont été standardisées dans la norme européenne régulant le chauffage au bois EN 14961-2. En effet, la production n’est pas une affaire simplement de dimension mais de qualité du produit. Par exemple même avec les bonnes dimensions, un pellet peut en pas être considéré comme conforme si le taux de cendres est trop élevé. Cela est dû au fait que ces cendres peuvent conduire à une présence abusive d’écorces, qui sont nuisibles au fonctionnement de l’appareil. Les caractéristiques principales sont les dimensions, mais également le taux de cendre, le taux de fines, la dureté, le taux d’humidité etc….

Les certifications DIN +,  ENplus A1, ou encore NF granulés certifient aussi bien le processus de fabrication que les caractéristiques des granulés produits et assurent un niveau de qualité des produits respectant la Norme Européenne.

Certificat de qualité en plus et Din plus pour les granulés de bois

Les normes En plus et Din + sont les référentiels de qualité pour vos granulés de bois.

Chaque usine a le choix de se faire certifier pour une ou plusieurs normes. Elle se voit attribuer un numéro et doit de conformer à des contrôles réguliers. Les numéros sont affichés sur les sacs.

Ces 3 certifications ont pour base la même exigence sur les caractéristiques technique des pellets. La différence de ces certifications est l’organisme de contrôle et la façon de communiquer sur la certification.

Par exemple la norme NF granulés, qui catégorise les pellets en 3 groupes distincts :

  • Bois haute performance : pour tous les poêles.
  • Bois standard : pour des poêles et des chaudières spécifiques à cause de leur taux de cendres et de particules fines assez élevé.
  • Bois de qualité industrielle qui ne peut pas convenir à un usage particulier.

Enfin, on trouve également la norme Européenne ENplus qui sépare le le granulé de bois en 2 classes A1 pour la chauffage particulier et A2 pour les produits industriels. Cette certification insiste légèrement plus sur le le respect de la forêt, et le contrôle sur site du respect du cahier des charges.

 

Liens qui pourraient vous intéresser:

Granulés de bois ERDA
Pellet, Granulé: Quelle est sa composition ?
COGRA un fabricant solide de granulés de bois
Bûche compressée, compatible avec quelle type d’installation?
Comment optimiser son feu de bois – Techniques et astuces – Simplyfeu

Vous aimerez aussi...