Une fabrique de granulés de bois utilisant le fumier comme énergie

Voici un projet de construction d’unité de granulation de bois pour la fabrication de pellet de bois destiné au chauffage des particuliers et chaudière communales.

La société Green Research qui s’est donné comme mission de transformer des déchets de biomasse végétale à un projet atypique: valoriser le fumier, le purin, les branchage, les tailles de haies dans un seul et même processus.

du fumier et du lisier pour produire du granulés de bois

Un projet de valorisation de biomasse végétale alliant la production d’électricité et de chaleur issues de la méthanisation et la fabrication de granulés de bois
Source: Green Research

Comment cette usine fonctionne t elle?

La méthode est simple, les agriculteurs de la région de Autunois-Morvan en Saône et Loire (71) pourraient apporter leurs déchets verts à l’usine de méthanisation. Un méthaniseur produira un biogaz qui générera chaleur et électricité via des turbines. L’électricité sera revendu à EDF qui est tenu par contrat d’acheter l’électricité à un prix paru au journal officiel et ce pendant une période de minimum 15 ans. Cette entrée d’argent permet de solidifié le modèle d’affaire de l’entreprise et la rentabilité des investissements.

La chaleur générée et non transformée en électricité sera elle utilisée pour sécher le bois issu des déchets verts (élagages, éclaircie de taillis…) préalablement broyés et transformés en copeau fin ou sciures. Une fois le taux d’humidité et la qualité de matière obtenus, le bois broyés pourra alors passer dans un circuit de granulation conventionnel et visera a fabriquer un granulés de bois (pellet) local et issu de connexes peu valorisés jusque là.

Déchets verts de déchetterie utilisée pour la fabrication de pellets.

La chaleur crée par le processus de méthanisation sera utilisée pour fabriquer un granulés de bois à partir de déchets verts issus d’élagages, coupes de haies etc…
Source: Green Research

Quels sont les enjeux?

Aujourd’hui l’entreprise, aidée de la communauté de communes du Grand Autunois-Morvant, (CGAM) à laissé un appel a candidature auprès des exploitations agricoles situées 30km autour du site d’implantation prévu. L’importance ici est de trouver un gisement de matière suffisamment abondant et de qualité homogène sur l’année. Cela permettra de faire fonctionner l’entité de production sans modifications des réglages afin de limiter les pertes et pérenniser son fonctionnement.

Aujourd’hui sont recherchés environ 25 à 30 000 tonnes de fumiers et 12 000 tonnes de déchets de bois pour la fabrication de granulés de bois.

Nous vous invitons donc a faire circuler cet article afin de donner un maximum de chance à cette initiative locale.

Sources: http://www.lejsl.com/ et http://www.greenresearch.fr/

 

 

 

Liens qui pourraient vous intéresser:

le label de qualité flamme verte

baromètre qualit’enr: qualibois et le bois energie en force!

qui est nicolas?

1000 « j’aime » sur notre page facebook

ouverture de 3 dépôts en belgique

qui sommes nous? archive

fin des cheminées polluantes à montréal en 2018?

meximieux: incendie à l’usine de granulés de bois vert deshy

grenoble sensibilise les utilisateurs de bois de chauffage

train de bois de chauffage pour paris

Vous aimerez aussi...