Le granulé de bois crée de l’emploi

Alkaest Conseil et Kalice a réalisé en partenariat avec l’association Propellet, une enquête portant sur les emplois directs et indirects générés par la filière du granulé de bois en France. A la vue des chiffres, on peut dire que les perspectives de travail dans le secteur sont bonnes pour les prochaines années à venir.

Solution de chauffage et emploi local

En plus de garantir de l’énergie durable et moins cher aux foyers français, l’univers du granulé de bois crée de l’emploi. Rien qu’en 2013, il y a eu 6849 postes directes créés dans le secteur. Selon les prévisions, ce chiffre augmentera à 18 400 d’ici 2020. Cela n’est possible toutefois que si le rythme de croissance est stable. Ce dernier correspond à 15 à 20% par an. Ce qui équivaut pour les 5 années à venir à une augmentation des postes de travail générés d’environ 170%. Pour illustrer ce qui a été dit précédemment, découvrez en détails dans ce diagramme, les emplois directs générés par la filière :

Emplois directs par la filiere granules de bois

A la lecture de ce diagramme, on constatera rapidement que la création d’emplois concerne notamment la vente, installation et maintenance des « poêles ». En effet, en 2013, plus de la moitié des nouveaux postes ont été attribuées à cette sous-filière. Près du quart des emplois concernait la production et la distribution des pellets. Le reste étant réparti entre la mobilisation et la transformation des ressources forestières (24%) ainsi qu’aux chaudières individuelles et collectives. Les premières ont permis de générer les 10 % d’emplois contre 1% seulement pour les deuxièmes. 

Les tendances pour 2020

Le graphe suivant représente le scénario tendanciel pour la création d’emplois dans la filière, et ce de 2015 à 2020.

Emplois filiere granule de bois 2020

Crédit: http://www.maisonetenergie.info/filiere-du-chauffage-au-granule-de-bois-cree-de-l-emploi/

 

En général, on peut dire que les prévisions du cabinet sont positives. Le scénario prévoit notamment un fort accroissement des emplois au niveau des poêles à granulés ainsi que de la sous-filière production et distribution. Dans les autres parties, il n’y aura quasiment pas de nouveaux emplois. La stabilité sera toutefois au rendez-vous. Pour les 7 années à venir, 12 000 emplois devraient voir le jour dans la filière chauffage aux granulés.

Avec la montée en puissance de la consommation en granulés nous espérons que ces chiffres prévisionnels puissent encore etre revus à la hausse au fil des années. Pour informations, en 10 ans, la quantité de pellets à  produire fut multipliée par 33 (30 000 tonnes il y a dix ans contre 1 millions en fin 2015).  

Toutefois, cette analyse ne semble pas prendre pas en considération 2 paramètres importants  qui sont la récente chute des cours du pétrole et donc du prix du mazout a un impact encore non mesuré et surtout inqualifiable sur la consommation de granulés d’un part, et d’autre part l’existence d’hivers doux récurrents depuis 2 ans. 

Liens qui pourraient vous intéresser:

1000 « J’aime » sur notre page Facebook
Qui est Nicolas?
Pour les fêtes: Un bon feu de cheminée en famille
Nouvel accident domestique bois de chauffage
Ouverture de 3 dépôts en Belgique

Vous aimerez aussi...