Bois de chauffage et incendies domestiques

D’après les pompiers de la ville de Laval, au Québec, durant les périodes de grand froid hivernal le nombre d’incendie domestique serait plus élevés. Même si le niveau de froid est différent entre la France et le Canada les conseils prodigués sont bons à prendre.

numero d'appel 18 sur le camion de pompier

Casque d’un pompier à coté de son camion

La bonne gestion du chauffage au bois

Brûler du bois sec

Les pompiers recommandent de ne brûler que du bois sec dans votre cheminée ou poêle à bois, la raison est simple: brûler un bois humide ou bien des déchets, du papier va créer une mauvaise combustion et augmenter considérablement le risque de boucher le conduit et d’engendrer un feu de cheminée ou encore créer des retours de fumées dans l’habitation.
Sur ce point les bûches de bois compressé ou les granulés de bois assurent de bruler un combustible toujours sec et prêt à l’emploi

Ramonage et entretien régulier

L’entretient régulier de l’installation est également un point capital. Un ramonage annuel au minimum permettra d’éviter une accumulation de résidus de combustion dans le conduit d’évacuation des fumées.

Un bon entretien de votre insert ou de votre poêle permettra également d’identifier et prévenir d’éventuelles fuites. Le DAAF (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée) est obligatoire dans toutes les logements en 2015. Pour les foyers équipés de chauffage au bois il en est d’autant plus vrai car le risque de fumée est plus important.
Ainsi, une installation aux normes et entretenue vous permettra de maitriser le tirage d’air et d’optimiser votre consommation de combustible. Vous atteindrez plus facilement les températures de confort pour votre maison et limiter les polluants intérieurs.

Évacuation des cendres

Enfin, une bonne et régulière évacuation de cendres dans un sceau métallique permettra d’éviter des accidents domestiques soit parce que trop de cendres étaient présentes dans le foyer et que des bûches sont tombées soit parce qu’elles ont été placées dans un sceau en plastique ou autre et cela a crée un départ d’incendie.

Bougies, réchauds etc….

Les pompiers soulignent également la nécessité de prendre garde à l’utilisation de chandelles, de plats a raclette, fondue etc.. ou encore réchauds en tout genre. C’est en hiver que nous avons le plus souvent recours a ces appareils et ils sont également à la base de nombreux accidents domestiques.

Usage abusif de l’électricité

Dans la recherche de chaleur, attention à la surcharge des multiprises lors du branchement de multiples appareils consommateurs en électricité comme les radiateurs électriques pour un chauffage d’appoint par exemple. Des cas de surcharge et de fonte de la multiprise ou d’une partie de l’installation électrique si trop vétuste ne sont pas rares.

Source:
http://www.lechodelaval.ca/actualites/actualites/207657/le-temps-froid-serait-plus-propice-aux-incendies

 

 

 

Liens qui pourraient vous intéresser:

Risque de black-out en France et poêle à bois

Chauffage au bois, attention aux intoxications

Nouvelle règlementation européénne sur les chaudières à bois

Un dépôt de bois compressé et granulés Simplyfeu, c’est quoi ?

Bois compressé pas cher

Quelle installation pour less bûches compressées ?

Risque de pénurie d’électiricité, faire le choix du bois de chauffage

Fort développement du pôele à pellet

Bien entretenir son poêle à pellets

Comment optimiser son feu de bois

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire