Segolene Royal soutient la filière bois-énergie

2 mars, 2016 par
Segolene Royal soutient la filière bois-énergie
Simply Feu
Ségolène Royal a procédé récemment au lancement d’un appel d’offres Biomasse sur tout le territoire. Il s’agit d’une grande première pour la filière bois-énergie ainsi que dans celle de la méthanisation. Cette offre répartie en 3 étapes sur 3 ans (2016, 2017, et 2018) concernera les deux familles de filières. Chaque année, un nouvel appel national sera lancé. Pour en savoir plus, nous avons consulté le cahier de charges, dont voici les principaux points à retenir. [caption id="attachment_1098" align="aligncenter" width="300"] Biomasse a valoriser en granulés bûches plaquettes et produire de l'electricite Divers déchets de bois pouvant être valorisés de manière différente selon les besoins. Bûches et pellets pour les poêles à bois ou encore plaquette et sciures pour les chaudières communales ou industrielles pour al production de chauffage ou d'électricité.

Besoins et objectifs

Impacts du projet La portée de ce projet est telle qu’il devrait conduire à la création de nouveaux emplois dans les deux secteurs. En outre, il facilitera l’investissement des acteurs. Le financement se présentera, d’ailleurs, sous forme d’une rémunération supplémentaire. Ceci afin d’améliorer la mise en place de chaque installation raccordée au système électrique, et ce, dans le respect des politiques européennes de l’énergie et de l’environnement.

Conditions de soumission

Ceux qui souhaitent déposer leurs candidatures dès ce mois de mars doivent disposer d’installations bois-énergie avec une puissance comprise entre 0,3 et 25 MW. Pour la méthanisation, il faut avoir moins de 5 MW. Parmi les conditions du cahier de charges, on retrouve également celles relatives à la mise en œuvre des appareils de cogénération à haut rendement. Cette mesure permet de contourner les conflits d’usages ainsi que de réduire les conséquences des plans bois-énergie sur la biomasse. Le second critère est  l’usage de bois renouvelable provenant des forêts avec une gestion durable. L’appel d’offres exige aussi qu’on respecte le plafond minimal de performance énergétique. Ce seuil est de 75 %. Notons que le délai de dépôt des dossiers est fixé au 8 août 2016. Les candidatures sont à adresser directement sur le site officiel du CRE. La liste des sélectionnés sera connue vers fin décembre. [caption id="attachment_1120" align="aligncenter" width="300"] Valorisation du bois biomasse par des chaudieres pour la production d'électricité L'appel à projets de valorisation de la biomasse lancé par Ségolène Royal, Ministre de l'écologie du développement durable et de l’énergie

Une électricité à partir de bois de chauffage?

Le problème du Nucléaire

Nous saluons cette initiative. En effet, l'électricité en France est majoritairement produite par des centrales nucléaires qui accumulent les pertes financières entre:
  • les coûts de maintenance dues à un vieillissement non prévu,
  • les investissements dans les projets EPR,
  • les complications de démantèlement,
  • la gestion des déchets
  • les normes imposées par l'Autorité de Sûreté Nucléaire
La Cour des Comptes dans son dernier rapport montre une nouvelle fois l'urgence d'un changement dans la façon de produire l’électricité en France

L’électricité à partir de bois et biomasse

Une solution, portée par les énergies renouvelables, est absolument nécessaire à court terme pour préparer l'avenir énergétique de la France. Un retard est observé sur les production d'électricité éolienne, photovoltaïque et biomasse. Pourtant la France est riche en gisement de ces trois sources d'énergies. Nous espérons donc que ce projet du gouvernement soit mené avec audace et que cette filière reste responsable et durable! Notre pays a beau être le plus riche en forêt de l'Union Européenne il est impératif de pratiquer une exploitation forestière raisonnée afin de conserver ce patrimoine.

Un exemple de chaudière à biomasse bois

Un de nos partenaires de production de granulés de bois, ERDA - Groupe Fruytier à aujourd'hui sur son usine, une chaudière de 7,3 MW (couvrant les besoin d'environ 10 000 personnes). Scieur de métier le Groupe Fruytier valorise ainsi les divers déchets de bois selon la demande du marché de la meilleure manière soit en pellets de bois soit en électricité. C'est donc bien possible et synergique avec les nombreuses installations de valorisation de biomasse déjà présentes sur le territoire.   Liens qui pourraient vous intéresser: Nouveau point retrait à Chalon-sur-Saône Nouveau dépôt de bois à Narbonne Ouverture de 3 dépôts en Belgique Pourquoi le pellet chez Simplyfeu? Deux nouveaux dépôts dans l’Ouest de la France
Segolene Royal soutient la filière bois-énergie
Simply Feu 2 mars, 2016
Partager ce poste
Étiquettes
Archiver