Au château de Talhouët, une chaudière à bois déchiqueté réchauffe les maisons écolos

François de l’Escale, qui n’est autre que le propriétaire du château de Talhouët situé à Pontivy a présenté dernièrement son projet de transformation de ses dépendances en maisons locatives écolo auprès de plusieurs élus de Guéhenno. Dans son château, ce châtelain compte mettre en place une chaudière à bois déchiqueté.

Une superficie de 300 m2 à réchauffer

On peut dire que ce châtelain est un adepte du bois-énergie, et de l’écologie en général. Dans le cadre de la rénovation des dépendances dans son château, ce dernier installera des maisons écologiques. Ces dernières seront à base de chaux-chanvre. Et seront mises en place d’ici deux à trois ans. Ce n’est pas tout… Ce n’est pas tout… Pour s’approvisionner en bois-énergie, ce châtelain compte exploiter ses 70 ha de forêt de haies et de lauriers palmes.

Il est utile de savoir que ce projet fait partie des projets du Pays de Pontivy dans le cadre du fond chaleur territorialisé. Il est estimé à 200 000 €, la moitié de la somme étant réservée à l’acquisition de la chaudière à bois déchiqueté.

La chaudière à bois, la solution pour réduire les dépenses en fioul

Si François de l’Escale s’est lancé dans un tel projet, ce n’est pas par hasard. En effet, cet ancien informaticien converti en spécialiste des équipements en bois-énergie se chauffe au bois déchiqueté depuis une décennie déjà. Le châtelain raconte qu’après son installation en 2007 dans le château de Talhouët, il a d’abord opté pour le chauffage au fioul. Ce dernier n’était toutefois pas suffisant pour réchauffer l’ensemble du bâtiment, alors que le propriétaire dépensait environ 6 000 € de fioul chaque année. Il décide de faire les comptes, puis d’installer au final chez lui une chaudière à bois. Le propriétaire réunit petit à petit les équipements nécessaires tels que la déchiqueteuse et le bâtiment de stockage. Chaque année, François de l’Escale dépense en moyenne 150 m3 de bois déchiqueté. Cela peut aller jusqu’à 200 m3 lorsqu’il fait très froid en hiver.

Vers la valorisation du bois local

Pour le Pays de Pontivy, cette démarche de François de l’Escale, qui utilise une matière première dérivée de l’entretien bocager, s’inscrit dans l’un des objectifs du fonds chaleur territorialisé. Ce dernier a pour but de privilégier l’usage du bois local dans un rayon de 50 km. Notons que le Pays de Pontivy œuvre pour le développement de l’énergie thermique en partenariat avec l’Ademe. Ce type d’énergie provient de divers types de sources : bois, soleil, géothermie, et même chaleur fatale.

Vous aimerez aussi...