Bois de chauffage : guide d’achat pratique

Le bois est un combustible économique et écologique. Toutefois, afin d’avoir un meilleur rendement dans son utilisation comme chauffage, il est essentiel de bien le choisir. La qualité du bois influe en effet sur le fonctionnement d’un poêle à bûches mais également sur la sécurité des utilisateurs. Voici quelques pistes pour mieux vous guider.

Choisir son bois en fonction de son taux d’humidité

bois de chauffage

Un bois de chauffage de qualité offre un meilleur pouvoir calorifique. Ce dernier indique la chaleur maximale que le bois dégage lors de sa combustion complète. Le pouvoir calorifique d’un bois varie selon son taux d’humidité. Un bois vert avec plus de 35% d’humidité dispose ainsi d’un faible pouvoir calorique, un bois mi-sec ayant un taux d’humidité situé entre 23% et 35%   est pourvu d’un pouvoir calorique moyen. Vous l’aurez compris, le pouvoir calorifique est plus élevé pour un bois sec qui a un taux d’humidité inférieur à 23%. De préférence, optez pour un bois sec avec un taux d’humidité inférieur à 20% pour les bûches et 8 à 10% pour les granulés. Si vous avez acheté du bois mi-sec ou humide, sachez qu’il faut au minimum 18 mois, voire plus pour le sécher et dans ce cas, votre bois doit être stocké dans un endroit couvert et bien ventilé. Le bois sec se reconnaît au regard par la présence de fentes larges, d’une écorce qui se détache facilement, de cernes de croissance ainsi que par l’aspect foncé et fissuré des extrémités de la bûche. Vous pouvez également évaluer le faible taux d’humidité d’un bois par son poids plus léger et par l’absence d’odeur de sève ou de résine. Enfin, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vendeur sur sa source d’approvisionnement et ses conditions de stockage pour être certain qu’il s’agit bien d’un bois sec.

Les essences de bois à privilégier

Le bois de chauffage peut être issu d’arbres feuillus durs, tendres ou résineux. Il est recommandé d’utiliser du bois issu d’arbres durs tels que le chêne, le charme, l’érable, le hêtre ou encore l’érable. Ils sont classés dans le groupe I lorsque vous achetez votre bois de chauffage. Les bois issus de ces arbres produisent plus de chaleur et brûle lentement. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un chauffage optimal tout en faisant plus d’économie grâce à une combustion plus lente. Petite remarque cependant, évitez le châtaignier bien qu’il soit un feuillu dur car il éclate en brûlant. Les bois issus d’arbres feuillus tendres tels que le tilleul ou le peuplier, eux, s’allument facilement. Ce sont les arbres du groupe II. Ils se consument cependant très rapidement. Les résineux (sapin, pin, mélèze) brûlent également trop vite même s’ils disposent d’un pouvoir calorifique élevé.

Choisir son bois en fonction de son appareil de chauffage

L’achat de votre bois de chauffage dépend également du type d’appareil de chauffage que vous utilisez. Choisissez ainsi parmi les formats disponibles ce qui conviennent le plus à la taille de votre foyer. Il existe sur le marché des bûches de plusieurs tailles des tailles communes de 25 cm, 33 cm et 50 cm, des formats intermédiaires ainsi que des bûches de tailles plus grandes. Idéalement, choisissez les bûches de 25 et 33 cm avec des diamètres de 10 à 15 cm. Les bois de chauffage de ces tailles-là présentent un meilleur rendement.

Enfin, certaines essences conviennent que d’autres à certains appareils de chauffage. Dans tous les cas, le chêne ou le charme sont des valeurs sures, ils conviennent tout autant à une chaudière, qu’à un poêle à bois ou une cheminée fermée et évitent les projections si vous avez une cheminée ouverte. Enfin, si vous disposez d’un poêle à bois comme chauffage d’appoint, le châtaignier, moins cher, peut faire l’affaire.

Une impact écologique réduit en optant pour du bois issu de forêts durablement gérées

Le bois est un combustible écologique, d’ailleurs, c’est l’une des raisons principales qui poussent de nombreux gens à opter pour ce type de chauffage. Pour réduire encore plus l’impact écologique du chauffage au bois, optez pour du bois issu de forêts durablement gérées. Cela vous permet de contribuer au renouvellement de la forêt et à l’augmentation de la superficie des forêts françaises.

Les bois compressés ou reconstitués

Les bûches de bois densifiés ou reconstitués proposent un très faible taux d’humidité de 8% à 10%. Les bûches de bois densifiés ou reconstitués composées à partir de sciures ou de copeaux de bois sont certes un peu plus chères que du bois ordinaire, mais elles présentent des avantages indéniables qui justifient largement leur prix, à savoir :

  • Un excellent pouvoir calorifique
  • Une meilleure combustion
  • Un aspect plus pratique : prêtes à l’emploi et propres
  • Moins de fumée et cendres

En raison de leur performance, vous aurez moins de volume à acheter pour assurer votre chauffage. Cela vous permettra un gain d’espace considérable dans votre stockage. Les bûches de bois compressées sont en effet 3 fois plus performantes que le bois traditionnel. Enfin, ce sont des produits issus de bois recyclés et sont dans cet optique plus écologique. Les bois reconstitués sont également disponibles en format de pellets ou granulés de bois. Il existe également des bûches dites « de nuit » avec une durée de combustion de 6 heures pour garder votre maison à bonne températures.

Les labels et les certifications à vérifier lors de votre achat

Vous pouvez facilement vérifier la qualité de vos bois de chauffage grâce à certains labels et certifications. Les certifications allemande DINplus, européenne ENplus et française NF Granulés Biocombustibles garantissent par exemple la qualité des granulés de bois et pellets. Le NF bois de chauffage, quant à lui vous permet d’identifier la qualité d’une bûche. Enfin, les labels PEFC (Promotion de la gestion durable de la forêt) et SFC (Forest Stewarship Council) indiquent la provenance de forêts gérées durablement des bois.

Le prix du bois de chauffage

Certes, le prix est un levier considérable d’achat toutefois, gardez toujours en tête qu’un bois humide même s’il vous coûtera peu chez le vendeur, vous reviendra toujours au final plus cher. Donc, prenez en considération à la fois en considération le prix et la qualité de votre bois de chauffage.

Actuellement, un stère de bois de chauffage se vend généralement entre 40 et 120 euros. Ce tarif n’est qu’à titre indicatif et peut varier en fonction de l’essence du bois, de sa provenance ainsi que des différents frais et taxes qui s’appliquent.

La meilleure période pour acheter son bois de chauffage

Il est conseillé de faire votre stock de bois bien avant l’hiver. Idéalement, au printemps ou e été. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un meilleur tarif et de promotions.

 

Vous avez maintenant toutes les informations pour bien choisir votre bois de chauffage lors de votre achat. Rappelons qu’un mauvais bois peut encrasser et endommager vos équipements de chauffage, sans parler des risques que cela peut avoir sur votre santé et sécurité. Veillez donc à suivre minutieusement ces conseils pour un achat de bois rentable, fiable et écologique.

Vous aimerez aussi...