Fin des cheminées polluantes à Montréal en 2018?

Nous avions suivi les nombreux rebondissements de la fin des cheminées à foyer ouvert à Paris en 2014, voici cette fois les discussions de l’autre côté de l’Atlantique, au Quebec, à Montréal.

Denis Coderre Maire de Montréal vient de prendre une décision sur l’interdiction des appareils de chauffage au bois trop polluants dans sa ville. Initialement, cette interdiction devait être effective en 2020 et devait concerner tous les appareils rejetant plus de 1,3gramme de particules fines par heure (gPM/h ou g/h). Or, coup de théâtre la Commission sur l’Environnement a rendu des conclusions le 31 mars 2015 demandant aux pouvoirs publics une interdiction dès 2016.

Le maire de la ville a tranché entre 2016 et 2020 à 2018 ce qui reste une décision lourde de conséquences pour les 50 000 propriétaires de cheminées à foyers ouverts ou trop anciens.

Certains s’inquiètent des conséquences pour les familles les moins aisées, tout le monde n’a pas les moyens de dépenser plusieurs milliers de dollars dans une installation neuve ou la pose d’un nouvel insert à cheminée. Un retour à l’énergie électrique, moins rentable sur le long terme mais sans frais initiaux est attendu.

D’autres s’interrogent sur la norme d’émissions des 1,3g/h qui évince des appareils pas si anciens ni vétustes que cela.

Pour rappel la réglementation de la ville de Montréal au Canada prévoit les actions suivantes:

  • Obligation d’un citoyen utilisateur d’un appareil à chauffage au bois de le déclarer à l’entrée en vigueur de la réglementation
  • Interdiction d’utilisation d’un appareil à combustible solide y compris granulés de bois en cas d’avertissement de smog (brume épaisse liée aux polluants atmosphériques)
  • Obligation de remplacement de tout appareil émettant plus de 1,3g/h de particules fines à compter de 2020 normalement (2018 désormais?)
  • Interdiction d’utiliser son appareil de chauffage au bois si cette obligation n’est pas respectée par l’utilisateur. Sauf pour les chaudières et poêles à pellets de bois.
  • Autorisation d’utiliser son chauffage au bois en cas de panne électrique de plus de 3 heures

Grâce à cette action, la ville de Montréal espère faire chuter les particules fines PM 2,5 de 400 à 40 tonnes dès la première année d’application de cette réglementation.

Le gouvernement du Quebec a lui adopté le règlement sur les appareils de chauffage au bois qui prévoit l’interdiction de vente, distribution et fabrication d’appareils de chauffage au bois non conformes aux règles de protection de l’environnement au Canda CAN/CSA-B415.1 et aux États Unis d’Amérique Standards of performance for New Residential Wood Heaters, 40 CFR 60, subpart AAA.

 

 

Liens qui pourraient vous intéresser:

3 nouveaux points retrait Simplyfeu en Ile-de-France

Poêles et chaudières bois: nouvelle réglementation européenne d’ecoconception

Qui est Nicolas?

Annulation interdiction feux de cheminée à paris

1000 « j’aime » sur notre page facebook

Pour les fêtes: un bon feu de cheminée en famille

Pourquoi le pellet chez Simplyfeu?

Ouverture de points retrait dans le Sud-Ouest

Meximieux: incendie à l’usine de granulés de bois vert deshy

Ethiopie le four tikikil: efficace et écologique

 

Vous aimerez aussi...