Une chaudière à bois pour le chauffage de Prisches

Prisches est la première ville de l’Avesnois ayant investi dans une chaufferie à bois déchiqueté pour réduire ses dépenses en énergie. L’inauguration du système de chauffage a eu lieu sur le site en décembre 2015. Depuis, le dispositif alimente en chaleur la commune municipale, l’école ainsi qu’une salle. Faisons le point sur cette chaufferie neuve installée dans cette localité du département du Nord (59).

Un camion a fond mouvant déverse des palquettes dans le circuit l'alimentation d'une chaudière à bois pour chauffage communal

Arrivage de plaquettes de bois déchiqueté sur le site de la chaudière de chauffage au bois – crédit La Voix Du Nord

Présentation de la chaufferie de Prisches

Les travaux d’installation du système de chauffage de cette ville se sont déroulés de juillet à décembre 2015. Parmi les infrastructures mises en place, on distingue un bâtiment blanc flambant neuf et deux chaudières, dont la puissance n’a pas été dévoilée. Le combustible utilisé pour l’alimentation de ces dernières est le bois déchiqueté ou plaquettes. La température de chauffage est de 80°. Son fonctionnement se présente comme suit : l’eau chauffée traverse la tuyauterie pour se diriger vers les différents radiateurs. Ces derniers se répartissent dans les bâtiments de la mairie, les salles de classe, de fête ainsi que le presbytère.

L’investissement en chiffres dans la chaudière à bois

Le dispositif à lui seul a coûté à la ville 267 430 € TTC. En incluant les divers travaux de plomberie, de gros œuvre, de voirie, la facture passe à 467 985 TTC. Le total des sommes dépensées est toutefois de 529 228 € TTC (maîtrise d’œuvre et contrôle technique y compris). Des projets coûteux, qui heureusement, ont bénéficié d’une subvention de la Région Nord-Pas-de-Calais. Cette dernière a accordé une aide de 192 122 €. A cette dernière s’ajoute la TVA récupérée de 86 884 € et le soutien des parlementaires (6 000 €). Au final, l’apport de la ville de Prisches pour le financement de la chaufferie s’élève à 244 221 €.

Les résultats attendus

Le principal objectif de la commune est de réduire de moitié sa facture d’énergie. L’investissement ne sera rentabilisé toutefois que dans plusieurs années. Par contre, Prisches n’aura plus à dépenser beaucoup d’argent sur d’autres énergies, puisque c’est le bois qui sera la principale matière première utilisée pour faire fonctionner la chaudière à bois. Ce combustible présente les caractéristiques d’être à la fois économe en énergie, à bas coût et écologique.

L’approvisionnement en combustible

Pour permettre aux chaudières à bois déchiqueté de fonctionner régulièrement, la commune de Prisches a signé une convention de partenariat avec l’Atelier Agricultures Avesnois-Thiérache (AAAT). Les services des agriculteurs seront sollicités pour assurer la livraison des plaquettes et ainsi alimenter cette installation en bois de chauffage.

Vous aimerez aussi...