Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Gardez votre vitre d’insert propre avec les buches de bois compressé

Comment garder une vitre de foyer fermé propre ? C'est une grande question et ce n'est pas évident de le faire avec du bois de coupe traditionnel. En effet les résidus qui viennent se coller sur la vitre sont révélateurs du niveau de performance de la combustion dans le foyer. Cela augmente la nécessité d'entretenir le foyer fermé, avec un nettoyage de la vitre régulier, avec ou sans produits chimiques et vider le cendrier très souvent.

Il est normal d'avoir un voile de dépôt, mais quand cela devient trop prononcé est trop épais il faut se poser des questions suivantes : mon niveau de tirage est-il adapté ? Mon combustible bois est-il de bonne qualité ? Ai-je bien allumé mon combustible ? mon appareil de chauffage au bois fonctionne-t-il bien ?

Photo ci contre:

  • un feu de buches compressée qui laisse les paroi du poele a bois bien sans dépot noir car la combustion est de bonne qualité

  • des cendres qui n'ont pas été vidées depuis 6 semaines au moins (avec 3 à 5 flambées par jours)

Garder votre vitre propre avec un feu de bois de qualité avec les buches compressées SIMPLYFEU

Nous sommes d'accord, chaque détail compte pour votre bois de chauffage

Nous sommes tout aussi engagé que vous, nous ne commercialisons ni fioul ni gaz ni autre chose que des produits 100% bois.
Mais nous ne pouvons le faire seul.

Optez pour un chauffage écologique

Pourquoi une vitre de poêle à bois se salit ?

Il faut retourner à la base de la combustion du bois pour comprendre ce qu'il se passe lorsqu'une vitre d'insert se salit. Le triangle du feu indique qu'il faut un combustible, une température suffisante, et de l'oxygène afin d'avoir une bonne combustion. Lorsque le mélange de ces trois éléments n'est pas adapté, alors la combustion est de moins bonne qualité, des éléments ne sont plus brûlés complètement et peuvent donc se déposer sur des parois. Dans un poêle à bois ou un foyer fermé les dépôts se font sur la vitre ou dans le conduit ( qu'il soit en parois en briques ou un conduit inox).

Les cas faciles que nous pouvons recenser sont les suivants :

  • Combustible trop humide:  il a du mal à brûler, demande de l'énergie pour évacuer son trop-plein d'humidité avant de brûler.

  • Température du foyer insuffisante : tant que le foyer n'est pas à la température suffisante la combustion va tête de mauvaise qualité. À l’allumage le poêle à bois est froid, il est normal d’avoir des fumées, mais si ces fumées continuent c’est que la dose de petit bois ou allume feu n’est pas suffisant. Il faut vraiment que le foyer monte en température rapidement. Ensuite en phase nominale, si vous observez des fumées noires, c’est que le foyer descend en température, il n’y a peut-être pas assez de bois pour maintenir le feu à niveau d’intensité suffisante.

  • Tirage trop réduit: si vous privez le feu d'oxygène, il va s'étouffer. Malheureusement, le tirage est souvent réduit de façon trop importante dans le but d'augmenter la durée de la combustion et d’économiser du bois. Cette pratique est logique mais trompeuse, car en étouffant un feu diminue la performance et le roman, et donc on gâche des bûches qui seront mal brûlées. Et ce qui n'est pas brulé encrasse la vitre.

Lorsqu'il y a du dépot, le besoin d'entretient du poêle a bois augmente. C'est une contrainte supplémentaire. Mais savez vous qu'on peut limiter cela?

Comment éviter une vitre sale ?

Garder une vitre propre c'est avant tout faire les bons réglages et les bons choix.

En priorité il faut choisir un bon combustible c'est-à-dire avec un taux d'humidité bas. Il faut aussi que ce combustible soit fendu à la bonne dimension et qu'il soit  en quantité suffisante vis-à-vis de la puissance du foyer. Les fabricants de poêle à bois ou de chaudière indiquent la quantité de bois nécessaire en kilogrammes par heure. Cette indication est précieuse si vous voulez bien comprendre votre combustion.

Ensuite il est nécessaire de faire un bon allumage. Il faut que le positionnement des bûches, la quantité d'allume-feux, et de bois d'allumage soit adapté un démarrage rapide. La flambée doit être franche si on veut raccourcir cette phase où on ne récupère pas les calories du bois. Lorsqu'on a plusieurs essences de bûches à disposition, il est intéressant de prendre des bois tendres à l'allumage, et de conserver les essences de bois dur tel que le chêne, le hêtre, ou le charme pour la deuxième phase de combustion.

Et finalement il faut bien maîtriser son poêle à bois. Le tirage doit être bien ouvert au démarrage, et seulement une fois que le poêle est au maximum de sa température on peut commencer à le réduire. Le réglage du tirage doit être fait en fonction des observations dans le foyer. Généralement on dit que la bonne position est juste avant qu’un voile ne se dépose sur la vitre. 

La performance des installations a-t-elle une influence sur les salissures?

En effet plus un poêle est performant, plus le feu va être à haute température, et moins il va encrasser la vitre, c'est logique. On peut même dire qu'on a tendance à avoir des vitres moins sales lorsque les poils sont de petite puissance que quand les poêles à bois en ont des puissances importantes. En effet, il est plus facile de faire fonctionner les foyers fermés de petite puissance à plein régime (donc rendement max, et tout les composés volatils son brulés) sans surchauffer une pièce. Avec un foyer de grande puissance on a tendance à baisser le tirage, étouffer le feu et voir apparaître des dépôts sur la vitre.

Certains appareils de chauffage au bois proposent une technologie de lame d’air qui vient balayer la vitre. C'est en effet intéressant car cela ralentit l'arrivée dépôt par cette convection forcé d'air à cet endroit. Cela ne peut en aucun cas supprimer totalement les dépôts ou compenser le fait de mettre un combustible humide dans le foyer.

Est-ce vrai que les bûches compressées laissent la vitre propre ?

Oui, c'est combustible biomasse et le combustible ultime. Il est tellement sec qu'il s'allume très rapidement, fait monter rapidement en température un foyer fermé, et permet d'activer rapidement la double combustion des poêles à bois qui en sont équipés.

Mais cela ne va pas forcément empêcher d'avoir une vitre sale si les bonnes pratiques ne sont pas respectées. 

  • Si l’allumage n’est pas assez bien fait par le positionnement des bûches et la quantité d’allume-feu et petit bois, de la fumée apparaîtra

  • Si la quantité de bûche est trop faible pour le foyer bois, de la fumée apparaîtra

  • Si le tirage est réglé trop bas, de la fumée apparaîtra

Au final si vous respectez les consignes de bien alimenter le feu, en combustible de bonne qualité comme les buches compressées, en quantité suffisante, avec la bonne quantité d’air, vous aurez un feu parfait et une vitre propre.

Il est même possible d’avoir une vitre auto-nettoyée. Chez nous, nous la nettoyons que toutes les 6 semaines ! Donc oui c’est vraiment possible!

Lorsqu'un combustible a une très bonne performance de combustion l'utilisateur va très vite se rendre compte que la montée en température a l'allumage est rapide, la température de combustion haute, ce qui laisse l'appareil de chauffage au bois avec une vitre propre et très peu de cendres. C'est réellement ce qu'on ressent lorsqu'on brule du bois compressé. Un confort d'utilisation qui permet même de mieux réguler la température de la pièce ce vie.