Bois de chauffage Rhone Alpes : le laboratoire innovant de Fibois

La filière du bois de chauffage Rhone Alpes se dote d’un outil innovant dans le but de toujours améliorer la professionnalisation de la production de bois énergie dans la région. Fibois est le regroupement inter-profession des entreprises du secteur forêt-bois en Ardèche et Drôme. Il a créé en septembre dernier un laboratoire innovant dédié au bois énergie, dans le cadre de la dynamisation de l’activité de la filière forêt-bois.

Axes de développement de la filière bois

L’inter-profession Fibois souhaite dynamiser encore plus la filière bois et booster le marché en favorisant l’utilisation du bois sous toutes ses formes. Pour cela, elle travaille au développement de trois axes fondamentaux : promouvoir l’utilisation des essences locales, promouvoir l’utilisation du bois dans la construction et enfin promouvoir la filière en bois energie. Le laboratoire Fibois créé en septembre dernier exploite justement cette filière.

Le laboratoire de Fibois en Rhône-Alpes

Ce laboratoire est implanté à Rovaltain, dans les locaux de l’Ineed. Il analyse des échantillons de granulés, plaquettes, ou même bois déchiqueté, le but étant de vérifier la qualité du bois-énergie (humidité, puissance calorifique, granularité, longueur et largeur des plus gros éléments, conditionnement) . Les résultats permettront de déterminer si le bois-énergie peut être compatibles avec les chaufferies.

Si le prix du stère de buches de chêne ou hêtre fendues est un élément de référence pour le particulier, la qualité est primordiale pour les installations de grande envergure telles que les chaufferies.

Photo de l'intérieur du laboratoire Fibois

Laboratoire Fibois

Analyse du bois-énergie, pourquoi faire ?

 Montant des investissements

L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les conseils départementaux de la Drôme et de l’Ardèche ainsi que la Caisse d’Epargne Loire-Drôme-Ardèche ont investi 60 000 euros dans ce laboratoire. Fibois a contribué à 50% dans le financement.

Acquisition de nouvelles machines

L’inter-profession de l’industrie forêt-bois a fait l’acquisition de nouvelles machines capables de fournir un certain nombre de données comme la masse volumique, le pouvoir calorifique, le rendement de combustion des appareils de chauffage, la granulométrie… Ces appareils permettent ainsi d’analyser la qualité d’un produit et d’interpréter les résultats pour pouvoir les améliorer. Les maîtres d’ouvrage reçoivent ensuite un rapport détaillé.

Contrôles réguliers

Le chargé de mission bois énergie a également fait part des mesures d’accompagnement fournies par la structure à l’occasion d’actions de contrôles régulières qu’elle mène. Cela lui permet d’apporter son expertise sur le terrain. L’installation peut ainsi être paramétrée en temps réel, entre chaque livraison. Ces contrôles sont réalisés en grande partie dans la région RhôneAlpes. Mais ce dispositif tend à être appliqué sur d’autres sites. Ce laboratoire offre l’avantage de fournir des résultats en seulement 3 jours.

Les statistiques dans le Rhône-Alpes

Les professionnels de la filière se regroupent au sein du fibra (fédération forêt bois Rhône-Alpes). Dans cette région, la filière bois représente 41 300 emplois et génère 4,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel pour 6000 entreprises. Elle détient l’une des plus grands domaines forestiers de France avec 1,65 millions d’hectares.

 

 

Liens qui pourraient vous intéresser:

Simplyfeu, Le blog
1000 « J’aime » sur notre page Facebook
Qui est Nicolas?
Incendie chez le fabricant Pellets Energie
Changement d’adresse Simplyfeu Tours

Vous aimerez aussi...