Recyclage de vos cendres de bois compressé

Si vous faites partie des 13 millions de Français qui pratiquent le jardinage, sachez que vous pouvez maintenant recycler la cendre de bois dans votre coin de verdure. Qu’elle provienne de votre cheminée, de votre poêle à bois ou tout simplement d’un barbecue, elle aidera « naturellement » vos plantations à s’épanouir plus vigoureusement. Explications.

Quelles cendres de bois recycler et comment ?

Riches en calcium, en potasse, en magnésium et en phosphore, les cendres de bois vont devenir votre meilleur allié au jardin et au potager. Vous pouvez les utiliser comme engrais et comme répulsifs pour les insectes, à condition d’en respecter la dose. Tous les résidus alcalins qui proviennent de la combustion ne sont pas toutefois recyclables.

Vous ne devez notamment utiliser que ceux issus de bois sain et naturel, dépourvus de produits chimiques et de matières toxiques telles que du plastique, des encres de journaux, etc.  Évitez ainsi ceux qui proviennent de la combustion de bois peint, verni ou traité. Conservez-les dans un endroit à l’abri de l’humidité et veillez à ce qu’ils soient entièrement secs. Utilisez ensuite un tamis pour enlever les gros morceaux et le tour est joué. Les résidus de bois compressé sont idéaux.

De la cendre de bois comme engrais et insecticide

Au jardin comme au potager, la fine poudre que vous aurez obtenue s’utilise de préférence au printemps ou à l’automne. Répandez-la idéalement avant une pluie afin de faciliter la pénétration des nutriments, puis grattez légèrement le sol avec une griffe ou un râteau. Tâchez de ne pas en mettre sur les fruits, les fleurs ou les feuilles et respectez une dose de 70g/m², par an au risque d’être caustique pour vos plantes.

Vous pouvez aussi mélanger la cendre avec de l’eau (100g pour 10 litres) pour avoir une pâte onctueuse et en faire un amendement. Cette technique courante dans les pays de l’Est est un excellent moyen de prévention contre les maladies des arbres fruitiers. Notez toutefois que les plantes qui se développent sur la terre de bruyère comme le camélia ou l’hortensia ne supportent pas la cendre de bois à cause de sa forte teneur en calcium sous forme de chaux (20 % à 50 %).

La cendre permet enfin de bloquer l’invasion des insectes :

  • Mélangez-la avec de l’eau, puis étalez la pâte sur le long des troncs des arbres fruitiers (hauteur 40 cm maximum)
  • Encerclez vos plantes par une couche de cendre en poudre (4 cm) afin d’éviter l’invasion des limaces, des charançons ou des escargots.

En somme, la cendre de bois utilisée à bon escient vous permet d’avoir un engrais et un insecticide écologiques au lieu d’un procédé chimique polluant qui plus est onéreux.

Vous aimerez aussi...