Les 3 règles du chauffage au bois

Profitons de ces beaux jours pour vous rappeler quelques règles évidentes, mais utiles au moment de choisir votre bois de chauffage. Quelles sont ces 3 règles ?

Règle N°1 : Utiliser un bois sec

Bien que cela semble évident, peu de gens savent qu’il est ultra important d’utiliser du bois sec. En effet, certains fournisseurs proposent, du bois vert dans leur catalogue. Ce type de bois a l’avantage d’être très bon marché, mais vous oblige à devoir le stocker plus longtemps (minimum 15 mois) dans un endroit sec avant de pouvoir l’utiliser. Même s’il existe quelques astuces pour faire sécher ce genre de bûches plus vite (on peut, par exemple, refendre les bûches), celles-ci ne sont pas vraiment à conseiller.

Un bois humide a un rendement bien moins intéressant qu’un bois sec et multiplie par quatre les particules polluantes rejetées dans l’air.

Chez SimplyFeu, nous travaillons avec du bois compressé qui a l’avantage d’être sec directement. Quel que soit votre choix, vous pouvez directement utiliser nos bûches sans devoir attendre.

Règle N°2 : Utiliser un bois dense et d’origine contrôlée

A poids égal, plus un bois est dense, plus il produira de chaleur !

Les bûches de bois compressées SimplyFeu offrent l’avantage qu’une bûche peut être composée de plusieurs essences. Concrètement, nos bûches sont composées d’une alliance de résineux et de feuillus.

En effet, les essences de résineux permettent un allumage facile du feu tout en offrant une montée en température rapide. Les essences de feuillus, elles, garantissent une combustion lente en fournissant en même temps un dégagement de chaleur durable et constant.

Associés, ces deux types essence permettent d’avoir une chaleur durable pendant la combustion à travers une flamme vive et agréable.

Que des avantages donc !

Règle N°3 : Opter pour un stockage efficace

Le stockage du bois de chauffage est souvent la principale contrainte de ce combustible. En effet, il faut avoir suffisamment d’espace pour stocker plusieurs stères, mais il faut aussi que l’espace dédié au stockage soit un endroit sec, ou du moins, à l’abri des intempéries. Il faut aussi que le bois ne soit pas posé à même le sol pour éviter les remontées d’humidité depuis la terre et pour permettre un passage optimal de l’air sous la réserve.

Même si le bois compressé ne gomme pas l’ensemble de ces petits désagréments, il offre tout de même un avantage certain en terme de place. En effet, grâce à leur forme régulière, les bûches compressées prennent bien moins de place que les bûches classiques.