Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

L'arme secrète du bois compressé: son pouvoir calorifique!

Le pouvoir calorifique correspond à la quantité d’énergie disponible dans une bûche avant qu’elle soit transmise en chauffage, en chaleur, à l’intérieur de votre maison. Le combustible de qualité a forcément un pouvoir calorifique assez élevé.

Traditionnellement, ce sont les énergies fossiles qui ont le pouvoir calorifique le plus élevé. Mais en parvenant à faire un combustible ultra sec à partir des résidus de l’industrie du bois, la bûche compressée approche les caractéristiques techniques  du fioul par exemple. Tout en étant beaucoup plus écologique.

La puissance calorifique du bois compresse est très haute et surtout garanti

Nous sommes d'accord, chaque détail compte pour votre bois de chauffage

Nous sommes tout aussi engagé que vous, nous ne commercialisons ni fioul ni gaz ni autre chose que des produits 100% bois.
Mais nous ne pouvons le faire seul.

Optez pour un chauffage écologique

Quelle est la définition du pouvoir calorifique ?

Il s’exprime en kilowattheure par kilogramme et représente donc l’énergie contenue dans le combustible bois. Son abréviation est PCI. Avoir un fort pouvoir calorifique est annonceur d'un combustible qui va avoir une bonne combustion, et donc on va pouvoir bien se chauffer

Les bûches compressées ont un pouvoir calorifique de l'ordre de 4,8 à 5,2 kilowattheures par kg.

De son côté le granulé de bois, qui est finalement une version miniature de la bûche, a un pouvoir calorifique similaire. C’est d’ailleurs un mode de chauffage qui remplace peu à peu le chauffage à combustible fossile, les radiateurs électriques programmables, et le gaz..

D’où vient ce pouvoir calorifique magique ?

La différence entre un bois faiblement calorique et un bois haute performance est le taux d’humidité. Tout bois contient une énergie qu’il peut développer en brûlant mais il y a des particules d'eau dans un bois vivant. Si ces particules d'eau ne sont pas éliminée naturellement avec un temps de séchage a l'air libre, alors il faudra le faire dans la cheminée. Le problème c'est qu'on va passer beaucoup de temps et d'énergie à le faire, sans parvenir à créer un feu qui chauffe.

Avec le bois de coupe ce qui est intrigant, c’est qu’une bûche très légère est plus énergétique qu’une bûche lourde. La différence de poids entre ces 2 bûches est l'eau qui est contenue. Si vous mettez la bûche la plus lourde dans une cheminée, elle va d’abord devoir évacuer l'eau, pour devenir aussi légère qu’une bûche sèche, avant de brûler. Pire, c’est qu’elle va consommer l’énergie des braises de sous elle pour faire ce travail. On comprend alors l’intérêt d’utiliser du bois sec.

La bûche de bois compressé ou un taux d’humidité de l’ordre de huit à dix pourcent seulement.

Pourquoi la buche compressée a un très haut pouvoir calorifique ?

Il faut bien comprendre ce qu'est une buche compressée pour reconnaitre son pouvoir calorifique. Cela provient des matériaux utilisé pour la fabriquer et du processus de fabrication.

  • Quelle matière première est a l'origine de la buche? c'est du bois naturel, 100% bois, sous forme de sciure et de copeaux

  • Quel processus de fabrication? pour pouvoir faire tenir ces copeaux et sciure ensemble de facon fort, sans additif ou liant, il faut deux choses. D'une part une très haute pression et d'autre part que ces particules de bois soient très sec. On récupère donc de la sciure de bois ou des copeaux déja été séché par un processus industriel (résidu de rabotage ou poncage des parqueteries, dont la lame de bois a déjà été séchée). Ils sont donc entre 10% d'humidité déjà.

La buche compressée a donc un très haut pouvoir calorifique car elle est composée de bois à un taux d'humidité ultra bas

Est-ce la densité de la bûche qui lui donne son pouvoir calorifique ?

Non, la quantité d’énergie contenue dans la puce est uniquement résultante du faible taux d’humidité.

La compression sous forme de bûches ou de granulés, permet uniquement de bien le faire brûler dans le foyer. 

Vous pouvez faire un test chez vous en achetant de la sciure pour fumer le poisson par exemple. Faites dans votre cheminée, essayez de l’allumer, et observez comment cela brûle. Attention aux résultats !