Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

La buche calorifique qu’est ce que c’est?

La bûche calorifique aussi connue sous le nom de briquette ou de bûche densifiée est un combustible incontournable pour ceux qui recherchent du bois avec un haut pouvoir calorifique (PCI) pour leurs chaudières, leurs poêles à bois ou leurs cheminées.

Qu'est-ce qu'une bûche calorifique ?

Une bûche calorifique désigne le bois obtenu à la suite du compactage des déchets d’une scierie. Elle se diffère de la bûche de bois fraîchement coupée par sa performance énergétique beaucoup plus élevée que le bois classique. En effet, une bûche calorifique a un taux d’humidité plus faible que le bois ordinaire, et produit peu de cendres. Elle permet ainsi aux utilisateurs de limiter l’entretien de leurs appareils.

La bûche densifiée est notamment utilisée dans les cheminées pour apporter de la chaleur et de la lumière ambiante. La chaleur que produit le bois est à la fois constante et régulière. Il en est de même pour le feu. Ce type de bûche est pratique, propre et se consume très lentement. Sa durée de vie est longue. Une briquette peut s’embraser toute une nuit.

Comment se déroule la fabrication d'une bûche calorifique ?

Une bûche calorifique est constituée de sciures et de copeaux de rabotage. Elle peut avoir également comme matières premières des plaquettes de broyat. Elle se fabrique à partir de matières sèches. Des copeaux secs permettent aux producteurs de réaliser un produit avec la meilleure performance calorifique. En effet, le taux d’humidité doit être inférieur à 14% si l’on veut obtenir du bois de chauffage de qualité. Dans le cas contraire, il faut alors faire sécher les matières avant de les travailler.

Après le séchage, vient l’affinage. La matière doit être la plus fine que possible pour faciliter sa compression. Ainsi, la bûche produite sera non seulement compacte, mais elle sera bien plus constante et régulière dans sa combustion. La fabrication d’une bûche calorifique ne requiert pas toujours de produits chimiques ou de liant.

Quels sont les différents types de bûches calorifiques ?

Lorsque vous achetez des bûches calorifiques elles se déclinent sous forme de bois cylindriques ou de briquettes. On distingue les bûches calorifiques de jour qui sont utiles pour le chauffage de la maison, et la bûche de nuit, qui se présente souvent comme une briquette longue durée, permet de maintenir le feu et la chaleur plus longtemps.

Ces types de bois sont fabriqués à partir de diverses. On peut ainsi classer en trois types les bûches calorifiques : les bûches calorifiques résineux/feuillus, les bûches calorifiques chênes et les bûches calorifique écorces chênes.

Les Bûches calorifiques résineux/feuillus

Ces bûches résultent de la composition de sciure et de copeaux non traités (résineux et feuillus). Elles sont de forme cylindrique de 27 cm de longueur et 9cm de diamètre. Chacune d’elles a un pouvoir calorifique de 4,6 kW/kg avec un taux d’humidité n’excédant pas les 12%. Une bûche brûle environ 2 heures en ne laissant qu’un infime taux de cendre d’environ 1%. Elles s’utilisent idéalement le jour.

Les bûches calorifiques chênes

Ce sont des bûchettes avec un mélange de sciure et de fines de broyage - copeaux non traités de chêne - avec des proportions contrôlées que l’on a pressées en un seul bloc. Les matériaux utilisés sont très secs ce qui permet au combustible d’avoir un important pouvoir calorifique. Le PCI est équivalent à 4,8 kW/kg ou au double de celui d’une bûche classique séchée à l’air durant une à deux années. La bûche calorifique de chêne est de forme rectangulaire (ou briquette) et a une longueur 24 cm. Avec un taux d’humidité de 10% et une combustion d’environ deux heures, elle s’utilise surtout le jour.

Les bûches calorifiques écorces chênes

Ces bûches sont composées uniquement d’écorces de chêne finement broyées et pressées en un seul bloc. Elles sont conçues pour une utilisation nocturne, car elles brûlent longtemps soit environ 6 heures. Leur taux d’humidité est de 25%. Ce qui leur permet de garder le feu allumé beaucoup plus longtemps tout en dégageant une chaleur constante avant de se consumer complètement.

Comment allumer une bûche calorifique ?

Etant donné que ce genre de bûche s’embrase facilement, il ne faut que quelques minutes pour l’allumer. Pour démarrer le feu, il faudra voir du petit bois ou des boulettes de papiers et un allume-feu. Il faut s’assurer avant l’allumage de voir s’il y a suffisamment d’air pour maintenir la combustion.

Une bûche calorifique s’allume toujours par une extrémité avec un tirage ouvert au maximum. Il faut réduire ce dernier petit à petit jusqu’au minimum lorsque l’embrasement total est atteint. Ne mettre que 2 à 3 bûches dans le foyer et n’en rajouter que si nécessaire. Laisser les bûches brûler d’elles-mêmes sans intervenir avec un tison.

Lors de la combustion, la vitre doit rester claire, ceci afin de s’assurer que la température n’est pas basse.

Enfin, il est primordial de laisser toujours de la cendre dans le cendrier et dans le foyer pour retenir le plus longtemps possible la combustion et la braise.