Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Comment régler le tirage
de votre cheminée ou poêle à bois ?

Si vous disposez d’un poêle à bois ou d’une cheminée, vous réchauffer dépend beaucoup de votre capacité à faire un bon feu.

En effet, entre un bon feu et un mauvais feu de cheminée, il y a tout un monde ! Mais qu’est-ce qui les sépare ?

En plus de contrôler votre consommation de bois de chauffage  pour éviter les mauvaises surprises, il est indispensable de connaître le fonctionnement de votre appareil de chauffage au bois.

Par exemple, savez-vous comment fonctionne le tirage de la cheminée à foyer fermé ou du poêle à bûches ?

Simply Feu vous aide à comprendre !

Nous sommes d'accord, chaque détail compte pour votre bois de chauffage

Maitrisez tous les paramètres de votre chauffage au bois pour en tirer le maximum.

Découvrez notre bois de chauffage

Qu’est-ce que le tirage ?

Mais tout d’abord : qu’est-ce que le tirage ?

Le tirage est tout simplement issu du mécanisme qui vous permet de faire entrer davantage d’air dans votre foyer. Il s’agit du mouvement d’air qui se déplace entre l’appareil et le haut du conduit d’évacuation des fumées. Et quand votre appareil est installé de manière à être étanche, (c'est à dire tirer l'air extérieur et non pas celui de votre habitation), alors le tirage est cette fois le mouvement d'air entre la bouche d'admission d'air frais extérieur et le haut de conduit.

La différence de température entre ces deux zones génère un déplacement ascendant d’air, que l’on appelle le tirage.

Plus l’air se déplace vite, plus le tirage est fort.

Il permet donc de raviver les braises de votre feu, ou au contraire, de les étouffer. C’est pour ça qu’il est indispensable de bien savoir le gérer.

En effet, un tirage insuffisant avec un foyer ouvert entraîne un risque de refoulement de gaz dans la pièce. Sans oublier une combustion très basse, qui risque d’étouffer le feu et de nuire au bon fonctionnement de vos appareils de chauffage.

Un tirage trop fort entraîne un risque de surchauffe, directement lié à une surconsommation de bois de chauffage.

Ce qui, à terme, abime poêles à bois et cheminées.

Concrètement, si le tirage est trop fort, cela veut dire que le flux d’air entrant dans le conduit de cheminée est supérieur à ce qu’il faut. En plus de surconsommer votre combustible, vous risquez de refroidir le feu. C’est donc de l’énergie perdue, évacuée directement par le conduit de fumée.

Comment régler correctement le tirage d’une cheminée ou d’un poêle ?

Quand on lance un feu, il est préférable d’avoir un tirage assez fort. Le flux d’air frais qui arrive par les conduits de cheminée provoque une ventilation qui, à grands renforts d’oxygène, encourage le départ de feu.

Il faut ensuite réduire le tirage. Puis vous pourrez ajuster le tirage naturel au fil de la combustion.

Pour apprendre à régler le tirage de votre installation de chauffage, il faut avant toute chose en connaître le fonctionnement.

Si vous observez que le feu n’est pas vif, que le bois ne brûle pas très bien et que la température dégagée est faible, cela signifie que le tirage est trop faible.

Veillez alors à ouvrir davantage le clapet de tirage. Si cela ne change rien, le problème vient peut-être de votre bois : il peut être trop humide.

En effet, ajouter des bûches de bois humide dans un feu vif peut avoir le même effet qu’un tirage trop fort : à terme, ça peut refroidir le feu, qui aura alors plus de mal à brûler.

A contrario, si votre bois brûle trop vite et que vous sentez une trop forte se dégager du foyer, n’hésitez pas à refermer le clapet de tirage.

Vous pouvez ainsi contrôler efficacement votre consommation de bois de chauffage !

       Quelle est la température idéale dans votre maison ?

       Connaître la bonne quantité de bois pour la performance de votre foyer