Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Comment reconnaître du bois sec pour votre bois de chauffage ?

Que vous ayez un poêle à bois , une cheminée ou tout autre appareil de chauffage, une chose est sûre : c’est la qualité de votre bois qui fait la qualité de votre combustion.

Si vous souhaitez un bois qui brûle vite et longtemps et qui dégage une bonne chaleur, ce n’est pas sorcier : il suffit de choisir le bon type de bois pour votre maison et votre appareil de chauffage au bois.

Cependant, le choix du type de bois peut être technique en fonction de ce que vous recherchez. La toute première étape, c’est de choisir uniquement du bois sec !

Mais comment reconnaître du bois sec ? Quelles sont les caractéristiques du bois sec, et quel est l’intérêt concret de ce type de bois ?

Pour vous aider à choisir le bon type de bois et à vous chauffer efficacement tout en faisant des économies, Simply Feu vous explique comment reconnaître du bois sec.

Reconnaître du bois de chauffage sec

Vous cherchez un bois performant? Le bois de chauffage sec c'est notre métier

Simplyfeu est l'expert de ce combustible depuis 10 ans déjà et propose plusieurs type de bois compressé avec toujours le même objectif: vous faciliter l'hiver.

J'achète uniquement du bois de chauffage sec

Pourquoi le bois sec est-il aussi important ?

Si vous achetez du bois de qualité chez des professionnels du chauffage, aucun doute : votre bois sera sec.

Il suffit alors de l’entreposer dans un endroit qui le préserve de l’humidité, et soit bien ventilé pour pouvoir faire des feux qui durent toute la nuit.

Mais si vous coupez votre propre bois, comment reconnaître du bois sec ?

Comment identifier une bûche qui est prête à être brûlée, d’une bûche qui va remettre en question la performance de votre feu de bois ?

La solution se trouve avant tout dans le niveau de séchage de la bûche. Il est absolument indispensable de choisir une bûche de bois bien sec. Il existe en effet différentes étapes de séchage pour le bois de chauffage :

- Le bois vert : lorsqu'il vient d'être coupé, il contient entre 45 et 50 % de taux d'humidité. Il ne prendra tout simplement pas feu, et risque même d'étouffer un feu de cheminée déjà actif.

Le bois mi-vert (ou demi-sec) : après environ 1 an de séchage, il contient 35 % d'humidité. Il va alors difficilement brûler, il va craqueler, créer des fumées nocives et désagréables, et très peu chauffer.

Le bois bien sec : avec une humidité inférieure à 20-25 %, il   va prendre feu aisément, en fonction de l'essence de bois et de la combustion.

Tout pousse donc à choisir purement et simplement du bois sec. Mais comment reconnaître du bois sec ?

Si vous n’avez pas d’humidimètre à portée de main, il existe de nombreux tests pour vous permettre de savoir si votre bois de cheminée est sec, ou pas du tout.


Reconnaître du bois sec quand il est lourd

Tout d’abord, les tests ne seront pas les mêmes en fonction de la nature de votre bois. Si votre bois est lourd, sa densité n’est pas la même. Les tests qui fonctionneront ne seront donc pas les mêmes. Sans oublier qu’une bûche de bois lourd a tendance à être plus compliquée à manipuler !

Pour faire durer un feu, nous vous recommandons d’avoir au moins une bûche de bois lourd.

Cependant, analyser l’humidité d’un bois lourd n’est pas forcément une tâche aisée. Voici trois petits tests rapides que vous pouvez faire pour vérifier l’humidité de votre bûche de bois lourd !

Le test du liquide vaisselle

Le test du liquide vaisselle est le plus connu. Toutefois, ce n'est pas forcément un test que Simply Feu vous recommande. En effet, ce n'est pas possible avec toutes les essences de bois, ni avec toutes les tailles de bûches. Si vous etes sur une essence de bois très dur comme le chene, les fibres du bois étant très denses, il va etre dur de faire passer de l'air meme si la buche est parfaitement sèche. Et si vous essayer ce test sur des buches longues, de 40 ou 50cm, vous allez devoir avoir un sacré souffle sur que ce test soit possible !

Néanmoins, voici ce test dont beaucoup parlent (et nous sans conviction). Si vous avez une bûche de bois dur de suffisamment petite taille, voici comment procéder:

Il vous suffit de coucher votre bûche, et d’étaler une fine couche de liquide vaisselle sur une extrémité de la bûche. Collez ensuite votre bûche à l’autre extrémité, et soufflez un grand coup. Si votre bûche est sèche, les veines du bois séché vont véhiculer l’air que vous expirez, jusqu’à atteindre l’autre extrémité.

Or, l’autre extrémité étant badigeonnée de liquide vaisselle, ce dernier va former des bulles sous l’impact de l’air. Si vous constatez l’apparition de bulles, cela signifie que votre bûche est bien sèche et prête à être brûlée.

A contrario,  si aucune bulle ne se forme, elle est bonne pour sécher pendant encore quelques mois. 

Le test visuel

Une autre solution pour vérifier la sécheresse de votre bûche de bois lourd est de regarder son état. Si elle présente de larges fentes aux extrémités, il y a de fortes chances qu’elle soit sèche. En effet, lorsqu’il sèche, le bois a tendance à se fendre sous l’effet de la dilatation des veines et cellules du bois.

Un bois sec est souvent plus jaune, parfaitement dur, inodore et sans trace de moisissures et de champignons. Tout simplement parce que le séchage élimine toute trace d’humidité, ce qui enlève les odeurs, la coloration, la matière flexible du bois et l’apparition de champignons qui grandissent grâce à la présence d’humidité.

Un autre indice visuel se trouve dans l’écorce du bois : celle d’un bois sec se détache sans aucune difficulté, alors qu’un bois encore vert nécessitera de la gratter un peu.

Le test de la combustion

Ce dernier test est une solution plus longue à mettre en place : nous vous conseillons donc de passer par les deux premières et de la garder en cas d’incertitude. Il s’agit tout simplement de faire brûler la bûche !

Si le bois naturel est lourd, vous devrez faire démarrer votre feu avec du petit bois pour qu’il prenne. Ensuite, la chaleur va atteindre la bûche lourde. Si elle crépite, c’est le signe qu’elle est encore humide : l’eau contenue à l’intérieur crépite sous l’effet de la chaleur

De la même manière, vous observerez que la bûche ne dégage qu’un faible apport calorifique. Vous avez lancé un feu avec une bûche encore humide, deux solutions s’offrent à vous :

        Attendre qu’il s’éteigne et retirer la bûche pour la faire sécher pendant encore quelques mois ;

        Faire tenir le feu jusqu’à ce que la chaleur achève de sécher la bûche et qu’elle se consume.

La première option implique de ne pas avoir de feu.

La deuxième option implique de gâcher beaucoup de petit bois, pour un résultat minime.

Aucune des solutions n’est réellement bonne : c’est pourquoi nous vous conseillons de choisir votre bois auprès d’un professionnel du chauffage. Comme ça, pas de problème !

Reconnaître du bois sec quand il est léger

La situation est différente si le bois est léger. Il y a un autre test que vous pouvez tenter pour vérifier le taux d’humidité dans une bûche de bois léger.

Le test des bûches

Le test n’a rien de compliqué, mais ne peut que concerner du bois léger. Il consiste à prendre deux bûches et à les frapper entre elles. Une solution peu attrayante quand il s’agit de bûches qui font plus de 10 kg…

Notez que c’est une technique qui n’est pas toujours très efficace, car elle comporte une certaine partie subjective. En effet, elle consiste à cogner deux bûches l’une contre l’autre et à analyser le bruit qui en ressort.

Si le bois est sec, le bruit qui sortira sera clair et sec. S’il est humide, le bruit sera lourd et plus faible. Cependant, de manière générale les bois de très bonne qualité offrent un bruit sourd… C'est pour cette raison que cette technique n’est pas non plus la meilleure.

Bon à savoir :
Vous pouvez également soupeser votre bûche de bois. Si elle est légère, cela veut probablement dire qu'elle est sèche. Veillez toutefois à vous renseigner sur la densité de l'essence de bois que vous avez choisie..

Le test visuel

Pour finir sur la reconnaissance du bois sec lorsqu’il est léger, le test visuel s’applique aussi. Vous pouvez alors observer les fissures, la couleur, la propreté, la solidité et l’odeur de la bûche légère afin de vous faire une idée sur son taux d’humidité.

Reconnaître du bois sec : toutes les techniques

Reconnaître du bois sec est une étape indispensable pour faire des feux de grande qualité. Tout simplement parce que faire un feu avec du bois sec, en plus de ne pas être simple, n’apporte que peu de chaleur pour une grande prise de tête.

C’est pour cette raison qu’il est important de vérifier l’humidité de votre bois avant de lancer un feu. Et ce, que ce soit du bois lourd ou léger !

Sinon, pour éviter toute problématique, commandez du bois auprès sur simplyfeu.com ! Nous vous proposons différents types de bois, pour une adaptabilité parfaite à vos feux de poêle et de cheminée.

       Les petites bûches de bois de chauffage et leur séchage

       Les bûches en forme de rondin : comment sèchent-elles ?

       Comment faire un roulement de bois avec votre stock plus ancien ?