Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Comment savoir si votre bois lourd est trop humide ?

Lorsque l’on est propriétaire d’un appareil de chauffage au bois, que ce soit un poêle à bois ou une cheminée, il faut apprendre à maîtriser le bois.

Les différentes essences de bois, leur combustion, la taille des bûches… Mais il faut également apprendre à reconnaître le bois sec . Et ce, peu importe le type de bois auquel vous avez à faire : bois de feuillus, résineux, châtaignier, robinier, épicéa, érable...

Le taux d'humidité du bois bûches est un critère crucial pour le pouvoir calorifique du bois.

En effet, le niveau de séchage est un facteur indispensable, qui joue un rôle primordial dans le pouvoir calorifique de vos bûches de bois.

Du bois qui est encore trop humide ne brûlera simplement pas bien. Et même s’il parvient à prendre feu, il ne dégagera que très peu de chaleur.

Ce qui revient à gaspiller ce combustible, dont le prix peut grimper au fil des saisons.

Si au sein de votre stock de bois, vous trouvez que certaines de vos bûches de bois sont trop lourdes, impossible de ne pas se poser la question : est-ce normal, ou le bois est-il trop humide ?

Il existe des techniques assez concrètes pour savoir si ces bûches sont encore humides, ou si elles sont bien sèches. 

Simply Feu vous donne ces quelques astuces simples à faire à la maison !

Comment savoir si votre bois lourd est trop humide ?

Nous sommes d'accord, avoir du bois de chauffage sec c'est être l'esprit léger pour l'hivers Nous N 

Nous sommes tout aussi engagé que vous, nous ne commercialisons ni fioul ni gaz ni autre chose que des produits 100% bois.
Mais nous ne pouvons le faire seul.

Optez pour un bois de chauffage sec

Pourquoi votre bûche de bois est-elle lourde ?

Lorsqu'on range son bois de chauffage dans l'abri de stockage ou qu'on prélève des bûches dans le bûcher pour rentrer un stock dans la maison (près de la cheminée), on peut avoir la sensation que certaines bûches sont plus lourdes que d'autres. 

Nous distinguons alors trois raisons possibles :
    1/ La bûche est de plus grosse section que les autres, il est donc normal qu'elle soit plus lourde que les autres
    2/ La bûche est humide, il y a alors plus d'eau, ce qui fait qu'elle est plus lourde
    3/ La bûche est une essence de bois plus dense que les autres bûches de votre stock de bois. Cela peut par exemple arriver lorsqu'on tombe sur des bûches de chêne alors que le reste de la pile de bois est en frêne ou hêtre bien sec

Dans la première et la dernière situation, il n'y a pas de problème : la différence de poids de votre bûche est normale.

Mais dans la deuxième situation, vous en venez à douter du taux d'humidité de votre bûche de bois. Or, du bois humide ne fait pas un bon combustible. La question se pose alors : comment savoir si votre bois est humide, ou si son poids supérieur est normal ?

Analyser l’état visuel de votre bûche

Première technique que vous pouvez utiliser pour savoir si votre bois bûche est sec : prendre le temps de regarder la bûche en question

Regardez dans un premier temps si votre bûche est une bûche de chêne.  Cela peut très facilement se faire en comparant l'écorce de la bûche avec une photo que vous trouverez sur internet. L'écorce de chêne est facilement reconnaissable. À titre informatif, les bûches de chêne sont clairement plus lourdes que les autres.

Ensuite, sur les bûches assez petites, l’état visuel est très révélateur. Vous apercevrez très rapidement les traces d’humidité, grâce à des taches plus sombres sur votre bois, qui sont humides au toucher.

C’est un excellent indice pour savoir que votre bois de chauffage n’est pas encore prêt à être brûlé. Sachez toutefois qu’un bois qui est humide en surface ne l’est pas forcément en profondeur ! L'humidité peut être localisée sous la surface, notamment si l'abri est exposé à la pluie et aux intempéries.

Mais pas d'inquiétude : une bûche sèche à cœur va s'essuyer rapidement. En effet, les fibre internes du bois sont alors déjà "ouvertes" et vont permettre une évacuation rapide de l'humidité absorbée.

Si vous avez des doutes sur l’humidité de votre bois lourd, Simply Feu vous conseille de rentrer la bûche à l'intérieur. Placez-la près du feu, et attendez environ une journée.

Si au bout de vingt-quatre heures la bûche est encore d’apparence humide, cela signifie qu’elle est également humide en son cœur. Il faudra donc la stocker dans votre abri bûches, et patienter pendant quelques mois.

Utiliser un  humidimètre pour bois de chauffage

L'humidité d'une bûche de bois est un facteur important à considérer lors de son utilisation comme combustible ou pour d'autres usages.

Pour mesurer le taux d'humidité d'une bûche de bois lourd, vous pouvez utiliser un humidimètre. Cet outil fonctionne en mesurant la résistance électrique du bois, qui est influencée par la quantité d'eau qu'il contient.

L'humidimètre est équipé de deux pointes métalliques qui sont insérées dans le bois pour mesurer la résistance électrique entre elles. Plus le bois est humide, plus la résistance électrique est faible, et inversement.

En utilisant un humidimètre, il est possible de déterminer le taux d'humidité d'une bûche de bois lourd avec précision, ce qui peut aider à optimiser son utilisation.  Vous avez maintenant la certitude que votre bûche peut être brûlée sans attendre !

Vérifier la sonorité de la bûche de bois

Pour finir, une autre méthode consiste simplement à vérifier le son qui se dégage de votre bûche. Pour ce faire, il suffit de taper sur le bois avec votre phalange, ou avec une autre bûche de bois plus petite.

Si le son qui s’échappe de la bûche est creux, cela signifie qu’elle est sèche. S’il est lourd, cela peut vouloir dire que le taux d’humidité est encore trop élevé.

C’est une appréciation assez subjective, mais qui peut réellement vous aider si vous connaissez votre bois de chauffage.

Rien de tel pour faire un bon feu, que de prendre le temps de vérifier le taux d’humidité de vos bûches. Simply Feu vous aide à vous réchauffer pendant tout l’hiver :

       Comment identifier un bois léger encore trop humide ?