Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Le pouvoir calorifique supérieur du bois : comment le calculer?

L’objectif des appareils de chauffage au bois est de passer un hiver au chaud. Mais pour ça, il faut choisir le bon bois.

Mais comment choisir le bois naturel idéal, si vous ne connaissez pas le pouvoir calorifique des essences de bois ?

Chaque type de bois a un rendement énergétique qui lui est propre, mais la subtilité ne s’arrête pas là.

Il faut également prendre en compte la dichotomie entre le pouvoir calorifique supérieur, et le pouvoir calorifique inférieur .

Aujourd’hui, Simply Feu se concentre sur le pouvoir calorifique supérieur, aussi appelé PCS. 

pouvoir calorifique supérieur du bois : comment le calculer

Nous sommes d'accord, votre bois de chauffage ne se choisi pas au PCS, mais chez un fournisseur de bois de confiance

Nous sommes tout aussi engagé que vous, nous ne commercialisons ni fioul ni gaz ni autre chose que des produits 100% bois.
Mais nous ne pouvons le faire seul.

Optez pour des buches de bois bien calorifiques

Qu’est-ce que le PCS ?

On appelle pouvoir calorifique supérieur la quantité d’énergie dégagée par la combustion complète du bois de chauffe et de ce qui en sort .

Autrement dit : la quantité de chaleur que l’on obtient grâce au combustible (le bois de chauffage sec ), et à la condensation de la vapeur d’eau récupérée.

En effet, lors de toute combustion on observe un dégagement de vapeur d’eau.

Cette vapeur d’eau peut être condensée puis récupérée, afin d’être réutilisée pour fournir encore plus d’énergie.

C’est ce que l’on appelle la chaleur latente de l’eau.

Ce principe est généralement utilisé par les chaudières à condensation. Pour pouvoir récupérer la vapeur d’eau, il faut refroidir les fumées de combustion à moins de 55°.

Ce n’est que comme ça que la condensation pourra se former, et que l’énergie pourra être récupérée.

Le PCS s’exprime en kWh, et dépend ensuite de l’unité de mesure utilisée pour le combustible concerné.

Par exemple :

      Le bois de feu sera calculé en kWh/kg

      Le gaz naturel en kWh/m³

      Le propane en kWh/kg

Le fioul domestique en kWh/litres

Comment calculer le PCS ?

Pour calculer le PCS, il faut des outils spécifiques permettant de relever la chaleur dégagée en fonction de la quantité de combustible utilisée. Plus vulgairement : ce n’est pas quelque chose que l’on peut faire à la maison.

Vous pouvez essayer de poser la question à votre fournisseur de bois traditionnel. Mais meme e tant que professionnel passionné par le bois de qualité , il ne saura vous répondre au sujet du PCS du bois car ce n'est pas une information utilisée. Seul le PCI est la valeur utilisée et donc connue.

Pour vous donner un ordre d’idée, le fioul domestique dégage environ 1,2 kg d’eau par kg de fioul utilisé. Cela donne environ 4 000 kj/kg utilisé.

Dans quelles circonstances utilise-t-on le PCS ?

En France, l’utilisation du PCS est assez rare.

On a plutôt tendance à utiliser le PCI lorsque l’on souhaite établir des comparaisons entre les différents combustibles. Le Pouvoir Calorifique Inférieur est le critère qui permet de connaître la chaleur dégagée par votre appareil de chauffage , que ce soit une cheminée , un poêle à bois ou un poêle à granulés .

C’est cette information qui vous permet de savoir quels types de bois ont un haut pouvoir calorifique . Autrement dit, quelle essence de bois haute-performance il faut que vous commandiez.

Mais pour comparer la puissance des chaudières à condensation, calculer le PCS est indispensable !

En effet, c’est la seule façon de considérer la totalité de la chaleur dégagée au cours de la combustion. Si vous avez envie de faire installer une chaudière chez vous mais que vous ne savez pas vers quel modèle vous tourner, c’est l’indicateur le plus parlant.

Vous avez besoin d’autres renseignements sur la question ? Simply Feu reste à votre disposition !

       Quelle est la différence entre le PCI et le PCS ?

       Les PCI comparés du bois, du gaz naturel, du fioul et du propane