Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Quelles fumées sont visibles dans le poêle à bois ?

Lorsque vous préparez votre feu de cheminée ou de poêle, il est indispensable d’avoir certaines connaissances techniques.

Pour passer un hiver ou un automne au chaud, il ne suffit pas  de choisir les bonnes essences de bois ou de bien positionner les bûches dans le foyer.

Il faut également vous renseigner sur la question de la combustion du bois de chauffage, et apprendre comment ça marche. Par exemple, connaissez-vous la toute première étape de la combustion en question ?

Il s’agit de l’ évaporation , une étape pendant laquelle le bois dégage certaines vapeurs et certains gaz. Elle intervient aux alentours de 150°, et son déroulement dépend énormément de l’essence de bois que vous avez choisie.

Dans tous les cas, c’est une étape pendant laquelle vous pouvez observer certains phénomènes. Par exemple, c’est la phase pendant laquelle des fumées et gaz peuvent être dégagés. 

Les fumées visibles dans un poêle à bois sont le résultat de l'évacuation des produits de combustion à travers les conduits. L'évacuation des fumées est un élément essentiel du bon fonctionnement d'un poêle à bois et doit être réalisée conformément aux normes en vigueur pour assurer la sécurité et l'efficacité du système de chauffage.

Mais quelles sont ces fumées que vous observez ?

Et que veulent-elles dire ?

SimplyFeu, votre expert du bois de chauffage, vous apporte toutes les réponses dont vous avez besoin.

Quelles fumées sont visibles dans le poêle à bois ?

Nous sommes d'accord, chaque le but est de minimiser les fumées dégagées par le bois de chauffage en l'achetant bien sec 

Nous sommes tout aussi engagé que vous, nous ne commercialisons ni fioul ni gaz ni autre chose que des produits 100% bois.
Mais nous ne pouvons le faire seul.

Optez pour un bois de chauffage qui fait peu de fumée

La présence de fumées suite à l’évaporation de l'humidité des buches pendant la combustion

L’évaporation est la première étape de la combustion du bois de chauffage. C’est l’étape pendant laquelle le bois atteint un premier niveau de température , juste avant la seconde étape de combustion, la pyrolyse qui entraine la libération de gaz dans le foyer.

Ces gaz libérés sont ensuite brulés par votre appareil de chauffage au bois ou évacués dans le conduit. Il est important de savoir que la plupart des gaz libérés par votre feu sont invisibles à l'œil nu.

Cependant, d’autres sont parfaitement visibles !

C’est par exemple le cas de la vapeur d’eau qui est évacuée des bûches lors de la première étape "l'évaporation" de votre bois de chauffe.

Cette vapeur d’eau est présentée par une fumée blanche parfois assez épaisse. Il s’agit simplement de l’humidité contenue dans votre bûche, qui s’échappe sous l'effet de la montée en température entre 100 et 150°C.

Ce n’est qu’après cette première évaporation que votre bois est parfaitement sec.

Bon à savoir :
Pour assurer une évacuation appropriée des fumées, il est nécessaire de raccorder le poêle à un conduit de cheminée ou à un système d'évacuation adapté. Les conduits de cheminée peuvent être en inox, en double paroi isolée ou en maçonnerie, selon les spécificités de l'installation.

Des fumées qui indiquent la qualité de votre feu

Au-delà de la fumée blanche, vous pouvez également observer la formation d’une fumée noire. Cette fumée est liée à la combustion du combustible bois. Rien d’anormal !

Même la combustion dans un poêle a bois ou un insert récent, avec de très hauts rendements, génèrera quelques fumées noires. La combustion est presque complète, mais il y aura toujours 2 ou 3% de résidus volatils (fumées) ou solides (cendres)

Cette fumée noire ne devient anormale que si vous avez l’impression qu’il y en a trop et qu'elle se dépose sur la vitre et le conduit. Auquel cas c'est un signe que la qualité de combustion se dégrade.

Il faut se poser les 3 questions suivantes :
- Mon tirage est-il bien réglé ?Peut-être faut-il apporter plus d'oxygène ?
- N'ai-je pas trop fait descendre la température intérieure du poêle avec un tirage trop bas ou avec des bûches trop froides ? Peut-être faut-il réduire le tirage ou ajouter du petit bois pour faire monter la température ?
- Mon combustible est-il  suffisamment sec , de qualité suffisante ?

Si vous observez des fumées noires régulièrement, surtout, veillez à bien ramoner votre cheminée plus qu'une fois par an ! Il est recommandé de faire deux ramonages, un en début ou fin de saison, et un en milieu d'hiver. 

Une cheminée bien ramonée et un poêle à bois désencrassé permettent d’évacuer les fumées qui peuvent être nocives sur le long terme. 

Les fumées visibles dans un poêle à bois sont donc le résultat de la combustion du bois et doivent être évacuées de manière appropriée. L'utilisation de conduits adaptés, le tubage éventuel, le respect des normes en vigueur et le ramonage régulier sont des éléments clés pour assurer un bon fonctionnement et une sécurité optimale de votre système de chauffage au bois.

Vous vous interrogez sur la combustion du bois de chauffage ? Simply Feu vous donne toutes les informations :

       Pourquoi le feu siffle quand il brûle ?