Opération JO, Faites vous livrer en Juin et évitez les surcouts de transports liés aux JO

J'en profite

Pourquoi le feu de bois siffle quand il brûle ?

La combustion du bois de chauffage semble simple mais c'est finalement assez technique.

Et si vous voulez faire des feux efficaces et vous réchauffer tout l’hiver, il est indispensable d’avoir certaines connaissances sur le sujet !

En effet, il ne suffit pas de savoir disposer des bûches dans le foyer de votre cheminée. Il ne suffit pas non plus de savoir choisir les bonnes essences de bois, ou les bonnes sections des bûches.

Il faut également avoir certaines connaissances techniques, notamment en ce qui concerne la combustion. Par exemple, savez-vous ce qu’il se passe lors de la phase d’ évaporation , de votre bois de chauffage ?

L’évaporation est la toute première étape de la combustion. Et pendant cette étape, vous pouvez assister à certaines manifestations physiques. 

Lorsque le bois de chauffage brûle dans une chaudière ou dans des poêles, il peut parfois produire un sifflement. Ce phénomène est souvent lié à plusieurs facteurs, notamment le choix du combustible, son taux d'humidité et le mode de chauffage utilisé.

Mais quelles sont les explications d’un bois qui siffle ?

SimplyFeu, votre expert du bois de chauffage domestique, vous donne toutes les informations sur la question.

Feu de bois qui siffle quand il brûle SIMPLYFEU

Nous sommes d'accord, nous préférons ne pas entendre siffler les buches, mais plutôt les sentir nous chauffer 

Nous sommes tout aussi engagé que vous, nous ne commercialisons ni fioul ni gaz ni autre chose que des produits 100% bois.
Mais nous ne pouvons le faire seul.

Optez pour un des bûches qui chauffent vraiment

La première étape de la combustion: l’évaporation

Tout d’abord, il est indispensable de faire un point sur la question de l’évaporation. Il s’agit de la toute première phase de la combustion.

Lorsque l’on vend du bois de chauffage, on ne vend que du bois de chauffe considéré comme sec. Ce que l’on considère comme sec, c’est en réalité du bois de feu qui contient moins de 20-25 % d’humidité.

Au-delà de ce seuil, l’humidité est trop importante et le pouvoir calorifique de votre bois bûche est faible. 

Mais même le bois sec contient une certaine part d’humidité. Au tout début de la combustion, lorsque le foyer atteint les 150°, l’humidité contenue dans le bois commence à s’évaporer : c’est le début de l’évaporation. L’humidité est alors évacuée en formant une petite fumée blanche assez légère.

Cette phase dure tant qu'il reste de l'humidité à évacuer. Utiliser du bois trop humide revient donc à prolonger fortement cette phase qui ne produit aucune chaleur.

C’est pour cette raison qu’il est important de choisir du bois sec.

Le sifflement du feu, la preuve d’un bois trop humide

Cependant, il peut arriver que pendant l’évaporation, vous entendiez un sifflement provenant de votre bois de feu.

Ce sifflement intervient lorsque le bois brûlé est soumis à la chaleur du foyer mais qu'il est encore trop humide.

Sous l’effet de la chaleur, les cellules d’eau sont éliminées et le bois se rétracte en surface, aux extrémités de la bûche. Mais il reste encore des poches d'humidité dans la bûche dans lesquelles la chaleur va mettre plus longtemps à arriver.

Il va falloir tout de même évacuer cette humidité, cette vapeur d'eau. Mais les trous à l'extrémité de la bûche sont devenus des petits trous. C'est un peu comme souffler sur le goulot d'une bouteille de verre : la vapeur d'eau siffle en sortant du bois.

Si vous entendez un sifflement, cela veut donc dire que le bois que vous avez utilisé était en réalité encore trop humide pour être du bon bois de chauffage

Il est important de souligner que la présence de sifflements lors de la combustion du bois ne constitue généralement pas un problème majeur. Cependant, si ces bruits deviennent excessifs ou sont accompagnés d'autres symptômes tels que des claquements ou des bruits stridents, il est recommandé de faire vérifier et entretenir votre appareil de chauffage par un professionnel qualifié.

Ces sifflements signifient donc simplement que le pouvoir calorifique que vous obtiendrez ne sera pas optimal en terme de rendement calorifique par rapport à ce que vous auriez pu avoir. D’où l’importance de choisir du bois bien sec !

       Quelles fumées sont visibles dans le poêle à bois ?