Le chauffage au bois est il polluant et comment y remedier

ll existe plusieurs types de pollutions dont les causes sont diverses sources. Dans les grandes villes, c’est la pollution aux particules fines qui est la plus problématique.

La pollution aux particules fines est due à l’industrie (23%), mais également aux transports (26 %)  mais surtout au chauffage bois des particuliers (43%)

 

Les transports sont majoritairement responsables de la pollution au dioxyde d’azote, le deuxième polluant problématique de notre agglomération.

75 % de la pollution atmosphérique peut provenir du chauffage bois individuel en hiver

 

Dans les  agglomérations, les seuils réglementaires de qualité de l’air concernant les particules en suspension dans l air sont dépassés de manière fréquente provoquant des pics de pollution.

Le principal responsable de ces pics de pollution  est le chauffage bois des particuliers en hiver

 

Une flambée dans une cheminée ouverte c’est convivial et mais c’est  polluant 

 

En pas si convivial que ça si convivial cela devient dangereux pour la santé de mes proches !

La combustion de bois dans des foyers ouverts comme les cheminées  ou des appareils non performants, est la source d’une forte pollution de l’air extérieur et  impacte la qualité de l’air à l’intérieur du logement.

 

Je peux brûler mes déchets dans la cheminée avec des bûches ?

 

On ne doit pas brûler n’importe quoi dans un appareil de chauffage au bois.

Certains  ingrédients utilisé pour allumer le feu (carton et papier avec encres colorées, revêtement plastifié…) et certains bois de récupération (contenant de la colle, ou  ayant subi des traitements chimiques) sont à éviter en raison de la nocivité des gaz émis

 

Utiliser un appareil vétuste a un impact sur la pollution.

Le chauffage au bois individuel est responsable des émissions de 60%des  particules en suspension en hiver et même jusqu’à 75% lors d’une journée de grand froid.

Ces émissions  de particules proviennent des foyers ouverts et des appareils non performants même sil s’agit d’une utilisation d’agrément ou d’appoint.

Un chauffage au bois peu performant cause donc des pics de pollution.

 

Les solutions sont simples pour éviter la pollution par chauffage au bois

 

Renouveler votre équipement de chauffage.

c’est rentable : 3 fois moins de bois consommé et plus de confort et de sécurité : une chaleur plus diffuse et un feu mieux maîtrisé et surtout jusqu’à 30 fois moins d’émission de particules fines

 

En renouvelant votre appareil de chauffage au bois et bénéficiez de la prime air bois .

 

Il faut aussi bien choisir le combustible.

 

Un truc : Grisé en bout et fendillé, lorsqu’on tape deux bûches l’une contre l’autre, le bois sonne !

Si vous ne pouvez  stocker votre bois et le faire sécher, achetez directement du bois sec ou des bûches reconstituées. Il est plus cher à l’achat qu’un bois humide, mais vous en utilisez moins pour produire la même température dans la maison!

 

Donc un des secrets est de choisir du bois ou un combustible de qualité.

Pour avoir la garantie d’un bois de qualité, choisissez des  professionnels reconnus et n’oubliez pas : On ne peut pas tout brûler dans une cheminée, n’utilisez que du bois.

 

Enfin il faut bien entretenir votre installation

 

Faite ramoner le conduit de cheminée de votre installation par un professionnel deux fois par an, dont une fois pendant la période de chauffe 

Il faut entretenir votre poêle ou chaudière à granulés une fois par an avant la période de chauffer

 

Un dernier truc pour polluer moins : contrairement aux idées reçues, allumer votre foyer par le haut !

 

Vous aimerez aussi...